AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

as usual

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: as usual Mer 27 Oct - 11:26

    La cloche sonna, comme à chaque fin de journée, comme à chaque fin de cours et comme à chaque fois qu'elle signalait la dernière heure, un énorme soupir de soulagement s'éleva dans la foule d'élève qui déjà s'empressait de rejoindre les portes de sortie du lycée pour pouvoir enfin profiter de ce qu'il lui restait de la soirée pour s'amuser, se débaucher. Quoi de plus banal qu'une fin de journée classique dans une salle de classe perdue dans un lycée de renom au centre de NYC ! Dans son costume traditionnel à ce genre de lycée non-mixte figé dans une époque qui s'était effacée depuis longtemps, Esteban n'avait rien du garçon qu'il était pourtant en réalité. La frange adroitement lissée sur le côté droit de son visage, fixée par un gel à tenue extra longue durée et par un surplus de la laque la plus chère du marché, l'oeil avisé et le sourire enfantin, le jeune Holmes paraissait un ange. Un adolescent tout à fait classique marchant dans les couloirs de son lycée, à la recherche de son casier, pour pouvoir y ranger les affaires qu'il avait utilisé lors de sa journée et prendre son sac chargé de ses devoirs pour le lendemain. Une image tout ce qu'il y avait de plus intelligible et normale dans une vie qui paraissait pareille à celle de tout à chacun. Pourtant, derrière cette frimousse sympathique et attendrissante, Esteban parvenait facilement à cacher la rancoeur qui l'habitait depuis des années et qui avait, depuis bien longtemps, éteint toute parcelle d'humanité en lui. Le jeune garçon déposa ses affaires dans son casier sans prêter attention aux remarques que lui adressaient certains de ses camarades de classe. L'oeil éteint, il referma la porte bleue de son casier et dénoua le noeud de sa cravate. D'un pas lent, il franchit le seuil du hall d'entrée et observa la foule à l'extérieur. Soupirant, il affronta le soleil encore vivace dans le ciel, tout en armant ses mains de gants en laine pour ne pas prendre froid. Il savait qu'à la maison l'attendait sa jeune mère, prête à le sermonner ou à le conseiller sur toutes sortes de choses dont il n'avait que faire. Devant la perspective de devoir retrouver celle qu'il penchait à surnommer "la chose", Esteban tourna les talons et se dirigea vers la salle d'étude, réchauffée, qu'offrait le lycée aux étudiants qui désiraient profiter de leur soirée pour étudier sans avoir à s'encombrer de leurs affaires de cours jusqu'à leur domicile. En y pénétrant, il ne fut pas surpris d'y voir une foule de binoclars et de petits garçons à papa bien sous tous rapports et plongés dans leurs livres. Soupirant intérieurement, il fit quelque pas jusqu'à une place libre puis s'y installa. Il n'eut à peine le temps de défaire ses affaires qu'une idée illumina son esprit : Chelsea !

    Frappé par la prévoyance, il fixa le vide en se rappelant que son amie l'attendrait sûrement chez elle, comme tous les jeudis soirs, pour partager ensemble quelques heures d'études assidues. Souriant en coin, il remballa ses affaires immédiatement et traversa la salle à grandes foulées. Quel imbécile ! Bousculant un jeune de première année, il ne prit la peine de se retourner pour s'excuser mais se contenta de maugréer un "regarde où tu fous tes panards abruti!" tout en continuant sa route. L'air froid pénétra l'espace vétuste de son coupe-vent et le fit frissonner. Il s'arrêta sur le bord de la chaussée et leva le bras en l'air pour haper un taxi. Une voiture jaune s'arrêta devant lui et lui demanda l'arrêt désiré. Après lui avoir dicté l'adresse de son amie qu'il connaissait par coeur depuis le temps, il s'installa confortablement sur la banquette arrière et ferma les yeux un instant. Il était censé être à une leçon d'arithmétique avec un professeur particulier que ses parents payaient depuis le début de l'année pour combler les lacunes évidentes que nourrissaient le jeune Holmes en la matière. Mais c'était sans compter l'étrange habitude qu'avait prise Esteban a se comporter à l'encontre des convictions de sa génitrice. Ainsi, il payait de son côté, avec l'argent que lui donnait ses parents chaque semaine, le profeseur en question pour garder son silence et continuer à faire croire à sa famille qu'il suivait bien ses cours et qu'il était un élève très intelligent et très prometteur. Quand on vous dit que l'argent gouvernait le monde, on ne vous mentait pas. Le taxi se stoppa devant l'immeuble de Chelsy ! Dans un regain de bonne humeur, il accorda de la bonne-main au conducteur et quitta l'habitacle pour affronter à nouveau le froid de la soirée. Il avança de quelque pas, ignora le portier et pris l'ascenceur instinctivement. Il longea le couloir jusqu'à la porte des appartements de la famille Atwood et sifflota en observant la porte en acajou. Il sentait que cette soirée allait être fénoménale, comme à l'accoutumée, car Esteban savait qu'aussitôt leurs devoirs et leçons sortis de leurs sacs de cours, Chelsea et lui-même ne tarderaient pas à se perdre dans des conversations complètement à l'opposé du sujet de leur rencontre et à partager ensemble un moment de sincère amitié et de sincérité que le jeune Holmes n'avait pas l'habitude de connaître... Ainsi, c'est tout sourire qu'il frappa à grands coups contre la porte en bois en attendant que quelqu'un lui ouvre.


[HJ: comme premier RP, c'est pas génial, mais j'suis pas très doué pour les débuts tu sais Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: as usual Mer 27 Oct - 12:30

Aujourd'hui, c'était bien fini les vacances et les cours avaient repris leur dessus et je ne vous cache pas que je n'avais pas envie de reprendre. Certes, j'ai bien sûr envie de réussir mais pas de reprendre les cours mais bon j'étais obligé alors je m'étais levée ce matin vers 7 heures étant donné que je commençais à 8 heures 30. Je m'étais donc préparé et passait ma main sur le rideau de la fenêtre de ma chambre afin de voir le temps qu'il faisait aujourd'hui. Nuages gris et vent c'est ce que j'ai remarqué alors je lâchais un soupir à cause de ce mauvais temps. J'ouvrais mon placard afin de regardé ce que je pourrais mettre et finalement mon choix se porta sur un slim de couleur noir avec des bottines noires, un pull coll roulé et je pris une écharpe. Après cela, je partis dans la cuisine pour mangé enfin plutôt pour déjeuné mais étant donné que je n'avais pas faim, je pris une barre chocolatée pour mettre dans mon sac.

Il est huit heures désormais et je me dirige vers la porte d'entrée afin de sortir pour aller jusqu'à ma voiture. En effet, il est heure que je parte pour aller en cours bien que je n'en ai pas tellement envie mais bon, ce matin je n'ai à peine que deux heures. Deux heures de mannequinat, pour moi ce n'est rien surtout que j'adore cela en même temps j'étudie pour alors une fois arrivée au parking, je gare ma voiture. Je sors et récupère mon sac puis ferme et je me dirige vers l'entrée déjà bondé de monde en me faisant un peu bousculé mais je soupire, pas la tête à me disputé avec des étudiants. Je me dirige donc vers la salle de cours et je fais la bise à mes amies puis nous rentrons et nous nous installons à une table. Les deux heures passent vite mais je suis ailleurs, la tête occupée par d'autre soucis et puis, je pense à quelqu'un d'autre d'où les quelques interventions de notre professeur à me "réveiller". Une fois ces deux heures terminées, je me lève de ma chaise, range mes affaires et me dirige donc vers la cafétéria. Seulement, une de mes amies me rattrape me demandant si je voulais aller mangé au Mcdo étant donné qu'on avait seulement deux heures de cours l'après midi et c'était de 16 heures à 18 heures. On ferait donc ensuite un peu les magasins étant donné que le stade où nous allions faire sport était juste à côté. Deux minutes à pied ce n'était rien et au pire des cas, j'avais ma voiture. Je lui souris et accepte donc sa proposition puis nous sortons de la cafétéria pour se diriger vers ma voiture afin d'aller jusqu'au Mcdo. Je laisse mon sac de cours dans mon coffre et prends seulement mon sac à main avec mon porte monnaie et tout ce que j'ai besoin. Nous entrons donc dans le Mcdo et je commandais un menu M ainsi qu'un mcFlurry et un café que je prendrais après. Je laissais mon amie commander son repas puis on paya et allâmes nous asseoir à une table. "Cela fait bien longtemps que je n'ai plus de manger Mcdo quand j'y pense" Elle me sourit lorsque je lui dis et me répondit qu'elle aussi d'ailleurs. On mangeait donc en parlant de tout et de rien puis nous nous dirigeâmes vers le centre commercial qui était à côté. En effet, il nous reste encore quelques heures pour faire un peu de shopping avant d'aller en cours de sport. On se dirige donc vers un magasin de chaussures pour commencer et je prends des nouvelles bottes, mon amie elle prit des baskets. Ensuite, nous nous dirigeâmes vers un magasin d'accessoires et j'achète donc un nouveau sac ainsi que quelques bijoux. Une fois tout cela payé, nous regardons l'heure qui indique 15h50 sachant que le cours de sport commence dans 10 minutes. On se dirige alors vers ma voiture pour aller jusqu'au stade. Une fois arrivée, nous nous dirigeons vers le vestiaire afin de nous changé pour commencer l'athlétisme. Les deux heures de sports passèrent et on se dirigeait tous vers les vestiaires pour les rechanger. "Tu sors avec nous ce soir Chels' ?" Ce fut une de mes amies de classe qui me demanda, j'aurais pu accepté mais pas le jeu car je vois Esteban pour faire nos devoirs comme des personnes sages. Seulement, nous ne les faisions jamais et après tout ce n'était pas grave car j'aimais passé du temps avec lui. "J'suis désolée mais je peux pas aujourd'hui c'est jeudi et je vois Esteban le jeudi soir. Un autre jour peut être t'inquiètes" Je lui souris et elle hocha la tête pour me dire ok puis je termina de me changé et de faire la bise à mes amies. "A demain les filles !" Je passe vite fais voir mes amis du côté masculin et de leur faire la bise puis plaisanté quelques instants avec eux. Je regarde ma montre. "Oups je vais être en retard puis faut que je prenne une douche avant, sms au cas où les gars" Je leur souris et me dirige de nouveau vers ma voiture pour aller jusqu'à chez moi. Je sors ensuite prenant mes sacs de shopping ainsi que mon sac à main et mon sac de cours puis je rentre chez moi. Je monte jusqu'à ma chambre pour poser mes sacs et me dirige ensuite vers la salle de bain pour prendre une douche et me changé. Une fois terminé, je me sèche les cheveux et les attache puis je redescend avec mes affaires de cours, du moins ce que j'avais besoin pour les devoirs. Une fois tout préparé, avec quelques apéritifs et des boissons de sortie j'entendis quelqu'un toqué à la porte. Bien entendu, je savais qu'il s'agissait d'Esteban alors je souris et me dirige vers la porte d'entrée. J'ouvris et comme je le savais, c'était bel et bien lui qui se trouvait devant ma porte. "Hey Esteban, entre vas y !" Je lui souris et me pousse afin de le laisser passé puis lorsqu'il fut entré, je referme la porte et lui fit la bise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: as usual Ven 29 Oct - 17:03

    C'était devenu une routine, une sorte de rituel que ni l'un ni l'autre ne semblait vouloir abolir. Comme s'ils avaient bloqué tous les jeudis de l'année exprès pour s'offrir une soirée en tête à tête. Encore fallait-il préciser que Chelsea et Esteban s'entendaient à merveilles et depuis longtemps, qu'ils aimaient beaucoup passé du temps ensemble et qu'ils étaient similaires à beaucoup de niveau. Il n'était donc pas exclus de penser qu'ils étaient, d'une certaine façon, liés comme deux meilleurs amis pouvaient l'être sans pour autant ressentir de sentiments aussi poussés l'un pour l'autre. Et si ma description ne vous aide pas plus dans la compréhension du lien qui unissait ces deux jeunes adolescents, alors sachez simplement qu'Esteban avait pris sous son aile la jeune Chelsy presqu'aussitôt qu'il l'eut rencontré. Les épreuves qu'elle avait traversées par le passé l'eurent ému rapidement et c'était dès lors qu'il s'était incombé, de son plein gré, la tâche de toujours veillé sur elle. Il savait tout, ou presque, de ce qu'elle avait vécu et de ce qu'elle vivait... Elle savait tout de lui, ou presque. Il est évident qu'on ne pouvait jamais prétendre connaître parfaitement la vie de quelqu'un, mais dans leur cas, il y avait peu de secret qu'ils n'avaient osé s'avouer. De leurs plus sombres hontes à leurs plus incroyables expériences, et c'était là l'essence même de leurs jeudis qu'ils penchaient à nommer "Leur soirée à eux" ! Quelques heures perdues dans une seule semaine pour se regarder, rire et partager un moment simple, sans prise de tête ni regards arrogants, juste un garçon et une fille qui déconnaient et se racontaient leur vie sans penser au lendemain. Peu importait les ragots, les rumeurs de cette folle de Gossip Girl, pour Esteban, rien ne comptait aujourd'hui plus que ces instants de purs sincérités pendant lesquels il pouvait enfin être lui sans avoir à prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. Elle ne le jugeait pas, il ne la jugeait pas et tout se déroulait dans le meilleur des mondes. Que demander de plus sinon de voir leur soirée s'allonger jusqu'à ne plus en finir ?

    Devant le seuil de la porte, Esteban attendait impatiemment. Il avait hâte que commence cette soirée. Il savait par habitude que la jeune Chelsy avait tout préparé. Boissons, DVD si l'envie se faisait ressentir pour les deux jeunes ados de couper leurs leçons pour regarder un film, apéritifs et musique d'ambiance. Non pas qu'ils soient épris l'un de l'autre, mais ils accordaient une réelle importance à ce que la soirée se passe sous les meilleurs auspices. De son côté, Esteban avait l'habitude de toujours amené quelque chose, mais ce soir là, pressé par le temps, il avait oublié de s'arrêter en chemin. Enlevant ses mitaines, il se frotta la paume des mains pour se les réchauffer. Le temps n'était pas à son avantage et la nuit commençait déjà à tomber, fallait il vous préciser qu'en cette période hivernale de l'année le soleil se couchait lui aussi beaucoup plus tôt. Il resta sur le seuil quelques secondes, et avant même qu'il ne s'apperçoive du temps qu'elle avait mis à venir lui ouvrir, elle apparut devant lui. Elle était toute souriante et très contente de le revoir, comme à l'accoutumée. Elle l'accueillit par une embrassade que bien sur, il lui rendit. Avançant de quelques pas dans le vestibule de cette maison qu'il considérait déjà comme sa seconde demeure, il se retourna vers elle et lui souri à son tour.

    « Salut Chelsy ! »

    Il ôta son manteau et le lui tendit. Elle l'accrocha à un ceintre libre dans la penderie et ensemble, ils marchèrent jusqu'au salon. Esteban suivait Chelsy doucement, même s'il savait déjà où ils allaient et ce qu'ils allaient y faire. Ils connaissaient la maison de son amie sur le bout du pouce, tout comme il avait l'impression de la connaître, elle aussi. Ils passaient peu de temps ensemble en dehors de ce jeudi qu'ils s'accordaient toutes les semaines, mais plus le temps passait, et plus Esteban se sentait proche d'elle. Il sourit très largement quand ils prirent place autour de la table qu'avait préparé la jeune femme pour leur soirée "devoirs & leçons". Il la fixa d'un air abattu avant de lui dire sur un ton très chaleureux.

    « Tu vas bien ? Tu as passé une bonne journée ? »

    Evidemment, il avait eu hâte que la journée se termine pour la retrouver, même si au dernier moment, il semblait l'avoir oubliée. Il n'oserait sûrement pas lui avoué qu'il avait pu omettre qu'ils avaient rendez-vous, de peur qu'elle ne se vexe. Car il fallait savoir que dans la vie d'Esteban, elle était la seule personne de sensée qu'il fréquentait et pour lui, ces jeudis représentaient les seuls tâches de couleurs dans son aquarelle où la couleure sombre primait sur le reste...
Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: as usual Ven 29 Oct - 23:40

Un sourire était dessiné sur mes lèvres car je me dis que j'allais pouvoir oublié tout mes problèmes, et ce comme d'habitude chaque jeudi lorsque j'étais en compagnie avec Esteban. Oui, j'étais heureuse tout les jeudi car j'oubliais tout mes moindres soucis même si ce n'est pas pour autant que les soucis s'envolent. Esteban savaient un peu près toute ma vie comme je savais un peu près toute la mienne et j'aimais me confié, cela me libérait d'un lourd poids et puis ce n'est pas n'importe qui après tout. Je savais que je pouvais lui faire confiance de toute façon, c'était mon protégé, j'étais la sienne, on pourrait se considéré comme presque meilleurs amis même. Bref, j'avais déjà tout préparé comme à mon habitude une fois que je fus rentré de cours puisque après un bon cours de sport j'avais toujours l'appétit et puis c'était le soir donc un apéritif s'imposait. Il me restait des pizzas mais je verrais bien avec Esteban ce qu'il voudrait ensuite car mon placard et mon frigo étaient remplis et au pire des cas on pourrait toujours se commander quelque chose. Oui, vous me direz pourquoi je rempli mon placard et mon frigo alors que je vis seule mais bon c'est comme sa et puis lorsque j'ai des invités ou autre c'est toujours pratique non ? Enfin, il vaut mieux trop que pas assez après tout et j'en avais peut être trop mais cela ne me dérangeait pas le moins du monde. Puis, j'étais assez gourmande aussi et pourtant je ne grossissais pas ou alors seulement un peu et parfois, on disait me détesté pour cela.

Puis, je voulais passé un bon moment avec Esteban comme d'habitude, à rire, parlé, mangé et tout ce qu'on avait l'habitude de faire. On se voyait certes peu mais le jeudi soir nous était accordé et il ne fallait pas essayé de vouloir faire quelque chose le jeudi soir car cela serait non et je ne cache pas que je serais déçu si jamais un jeudi on ne pourrait se voir. Du moins, si il était malade je comprendrais mais je serais déçu si jamais il venait à annuler pour faire autre chose même si je ne le dirais probablement pas et cacherait ma peine. Enfin, je pense pas qu'il me ferait sa puisque le jeudi soir était autant sacré pour moi que pour lui et de mon côté je ne le ferais pas non plus ou alors il faudrait vraiment qu'il y est une urgence. Soudain, j'avais entendu toqué à la porte et bien entendu, je savais que c'était Esteban alors je m'étais dépêché d'aller lui ouvrir surtout que le soir, ces temps si il ne faisait pas un soleil chaud. L'air chaud que l'on pouvait sentir sur nous pendant les mois de juillet et de août avait bel et bien disparu pour laissé place à un air frais voir parfois glaciale. « Salut Chelsy !» C'était ce qu'il m'avait dit lorsqu'il était entré dans la maison juste après m'avoir fait la bise, du moins me rendre. J'étais vraiment heureuse de le revoir puis on se dirigeait vers le salon où tout avait été préparé bien entendu. « Tu vas bien ? Tu as passé une bonne journée ? » Je souriais heureuse de le revoir la, assis sur mon canapé car on allait pouvoir discuté de tout et de rien à nouveau tout les deux et cette pensée me ravissait. "Et bien je vais très bien depuis que tu es la car je suis vraiment heureuse de te revoir et qu'on puisse passé cette soirée ensemble comme tout les jeudis. Sinon ma journée ça va, dure mais dans l'ensemble ca va j'ai fais un peu de shopping pendant mes heures de trous. Et toi tu vas comment et ta journée ?" Je lui souriais puis regardais la table et je pris une chips laissant tombé quelques miettes sur mon cahier, miettes que je poussais sur la table, je nettoierais plus tard bien sûr. Après tout je n'étais pas maniaque du tout mais il est vrai que j'aime voir mon appartement propre lorsque j'accueille des personnes chez moi. Je poussais ensuite mon cahier, après tout on allait très certainement pas pouvoir faire nos devoirs comme à notre habitude mais bon, on pouvait toujours essayer. "Bon je pousse sa après tout ce n'est pas pressé !" Je souriais remettant une mèche en arrière, un sourire que ces derniers temps je n'avais pas toujours d'ailleurs mais ce soir, je voulais l'avoir rien que pour Esteban. Puis je regardais ce que j'avais déposé sur la table, pleins de cochonneries d'ailleurs je me demandais si ca servait à quelque chose de sortir des pizzas ou autre mais peut être qu'il voulait ? "Tu veux mangé quoi ce soir, j'ai le frigo et le placard rempli sauf si tu veux qu'on commande un truc ça me dérange pas et puis j'ai une faim de loup après ces deux heures de sport."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: as usual Lun 1 Nov - 17:45

Non, ils ne se voyaient pas souvent. Ils avaient pourtant pris l'habitude de se consacrer un jour par semaine, du moins, un soir seulement. Et même si ce n'était pas toujours suffisant, ils le savouraient toujours avec beaucoup de bonne humeur et beaucoup de joie. Depuis le temps qu'ils se connaissaient, Esteban n'avait pas en souvenir un seul jeudi soir où ils ne s'étaient pas retrouvés soit à l'extérieur, soit chez Chelsea pour se retrouver rien que tous les deux. C'était difficile, dans cet univers qu'il cotoyait au quotidien que de lier et nouer des contacts aussi solide. Où tout n'était que superficiel, argent et image, il était toujours difficile de trouver quelqu'un qui vous regarde avec le coeur plutôt qu'avec profit et intérêt. Néanmoins, Esteban avait rencontré la douce Chelsea, et depuis, il n'avait d'yeux que pour elle. Sa protégée, comme il aimait à le dire. Il l'avait rencontrée il y a quelques années déjà, et depuis, une véritable amitié s'était nouée entre eux. Ils se connaissaient par coeur et partageaient tout ce qu'ils estimaient devoir partager. Si Chelsea ne se doutait pas encore de l'enfer que vivait le jeune Holmes à son domicile, elle savait néanmoins combien il n'aimait pas sa mère et combien il ne supportait plus sa famille. Ce n'était donc pas impossible qu'elle ait compris que si jamais ils ne s'étaient retrouvés chez lui, ce n'était pas pour une question de ménage comme souvent il laissait le sous-entendre. Du moins, la jeune femme avait toujours été compréhensive, et jamais elle n'avait cherché à lui tirer les vers du nez pour une quelconque explication. Et c'est là que résidait les fondements de leur véritable amitié. Jamais devoir se justifier, juste pouvoir rester dans la simplicité. C'était rare dans un monde où tout était difficile d'accès et incompréhensible. Tout partait en vrille et ensemble, ils avaient forgé une bulle dans laquelle ils respiraient à l'unisson et dans laquelle ils aimaient se retrouver. Les semaines étaient longues, mais supportables, car Esteban savait qu'elles le ramèneraient toujours, inexorablement, devant cette porte où il se trouvait aujourd'hui. Elle lui avait ouvert l'accès à son monde, il y avait pénétré et déjà, il se sentait mieux. En sa présence, tout paraissait plsu simple.

Ils se dirigèrent vers le salon, Esteban s'installa sur le sofa. Il lui sourit lorsqu'elle lui répondit et se débarassa de son sac-à-dos qu'il jeta sur le sol. Il était toujours vêtu de son costume traditionnel propre à l'établissement dans lequel il étudiait et se sentait ridicul, mais il n'avait pas eu le temps de rentrer se changer. Quand elle lui appris le déroulement de sa journée, le jeune Holmes ne put s'empêcher de rire doucement. C'est vrai que Chelsy était une dingue du shopping, et il ne pouvait que la comprendre. S'il s'écoutait, il passerait son temps à dilapider l'argent de poche qu'il touchait quotidiennement en chaussure et en vêtement. Un style assez personnel qu'il nourrissait depuis toujours, un style surtout très impersonnel et décallé de l'image que sa famille véhiculait et qui causait bien souvent des réprimandes. Mais une façon pour lui de s'imposer autrement que comme "le fils holmes". Du moins, c'est ce qu'il entendait faire comprendre au monde. Il interrompu ses pensées lorsqu'elle lui retourna l'interrogation.

« Je... Je vais bien ! Un peu fatigué et patraque mais ça va. J'ai eu une journée de cours complète et je commence à m'impatienter de terminer tout ça. J'en peux plus de cette vie d'étudiant. Crois moi, si mes parents ne me poussaient pas dans cette voie, je serai sûrement mécano à l'heure qu'il est. Quoi qu'aujourd'hui, même pour être maçon, on est forcé d'étudier... »

Il se tut un instant, faisant mine de réfléchir.

« Chômeur me conviendrait mieux je crois. »

Il étouffa un petit rire amusé lorsqu'elle reprit la parole. C'est vrai qu'Esteban avait faim, mais le tas de cochonneries qu'elle avait servi et mis à sa disposition sur la table servirait certainemetn à lui remplir l'estomac. Du moins, il se laissait facilement tenter par la gourmandise. Quitte à se faire vomir ensuite. De ce fait, il pencha le visage sur le côté et dit en souriant de plus belle.

« On pourrait commander chinois ? Ou même une pizza. Je suis pas regardant, mais entre nous, je préfèrerai qu'on reste au salon et qu'on reste ensemble en attendant qu'on nous livre à manger plutôt que tu t'absentes pour nous faire à souper. Tu m'as manqué cette semaine. »

Et il était sincère, aussi incroyable que cela pouvait paraître.
Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: as usual Mar 2 Nov - 0:02

Oui, les années passent et beaucoup de choses de ces dernières années étaient à gravées dans ma mémoire et le resterait pour toujours. En effet, il y a bien certains évènement dont je voudrais me souvenir toute ma vie et ca a commencé par la rencontre avec Esteban et notre amitié. En effet, on se connait depuis plusieurs années et notre amitié a su resté intacte durant toutes ces années mais elle s'est surtout vraiment renforcée. On est devenu des protégés, je le protegeais tout comme il me protegeait de tout ce qui nous entoure et des personnes qui nous entoure. Ce que j'aimais avec lui c'est que je pouvais me confié sur tout type de chose avec lui en sachant qu'il ne me jugerais pas, me conseillerait sûrement parfois mais sans pour autant me juger. Bien entendu, il pouvait lui aussi me confié toute sortes de choses sans que je ne le juge et après tout je n'aimais pas jugé les gens. Je trouvais sa mal de les juger alors que dans le fond, je pouvais faire des choses bien pire que ce qu'il pouvait faire. Oui, je trouvais sa beaucoup trop facile de juger les gens alors que nous même on aurait pu faire cette connerie dans la même situation. Bref, il m'avait posé la question du comment ma journée s'était passé et je lui avais répondu en lui retournant ensuite la question pour savoir comment s'était passé la sienne. « Je... Je vais bien ! Un peu fatigué et patraque mais ça va. J'ai eu une journée de cours complète et je commence à m'impatienter de terminer tout ça. J'en peux plus de cette vie d'étudiant. Crois moi, si mes parents ne me poussaient pas dans cette voie, je serai sûrement mécano à l'heure qu'il est. Quoi qu'aujourd'hui, même pour être maçon, on est forcé d'étudier... » Je ris, en effet qu'est ce qu'on aimerait tous ne pas travaillé et gagné de l'argent sans rien faire mais malheureusement tout ceci était bien impossible. J'aurais moi aussi voulu arrêté puis ne rien faire mais avec ce qui se passe en ce moment ca m'étonnerait beaucoup que je continue de touché autant d'argent de mes parents. Puis après tout, j'avais toujours voulu être mannequin et j'avais commencé et c'était bel et bien pour finir et ensuite y arriver. "Je t'avoue que..il y a bien des jours où je n'ai pas envie de me lever et que je me dis que je n'ai pas envie de travaillé et vivre avec l'argent que l'on me donne mais malheureusement c'est impossible." Je souris, oui je l'avais voulu mais j'aime plus que tout le métier que je veux faire, c'est même ma passion et je ne comptais pas abandonner pour le moment. « Chômeur me conviendrait mieux je crois. » Oui, il y a bien des jours où le métier de chômeur nous suffirait mais, avec ce métier gagnerons nous quelque chose ? Ou alors si on gagnait quelque chose, cela ne dépasserait pas le total de deux cent euros sûrement et encore, c'était déjà peut être trop ? "Que je te rassure, j'aimerais aussi parfois être chômeuse mais à mon avis, ce n'est pas avec ce "métier" que l'on réussira notre vie" Oui, ce n'était même pas un avis, c'était plutôt une évidence, il fallait bien travaillé pour obtenir ce que l'on souhaite dans la vie non ? Même si notre mari ou notre conjoint travaillait et gagnait beaucoup, il vallait mieux travaillé aussi au cas où celui ci nous quitte et que l'on se retrouve sans rien.
Bref, je lui avais ensuite posé la question concernant le repas de ce soir malgré que j'avais préparé déjà quelques trucs, plutôt des cochonneries. C'était des chips, bonbons, sodas, appéritifs et d'autres choses de ce genre histoire de grignoter car je n'avais pas vraiment envie de cuisiné ce soir. « On pourrait commander chinois ? Ou même une pizza. Je suis pas regardant, mais entre nous, je préfèrerai qu'on reste au salon et qu'on reste ensemble en attendant qu'on nous livre à manger plutôt que tu t'absentes pour nous faire à souper. Tu m'as manqué cette semaine. » Il est vrai après tout que je n'ai pas vraiment envie de cuisiné ce soir, et puis, c'était tout aussi bien de se faire livré un bon plat tout chaud non ? Ouais une pizza ça me vas, tu la voudrais à quoi ? Puis après tout, je n'ai pas vraiment envie de cuisiné et c'est toujours bon de se faire livré un bon plat tout chaud surtout que toi aussi tu m'as manqué. Je lui souris, oui il m'avait manqué et c'était sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: as usual Jeu 4 Nov - 18:31

Esteban appréciait tellement ces instants que parfois, il en oubliait de voir le temps passer ! Il se rappelait du nombre de jeudi où ils étaient restés l'un et l'autre, à discuter de tout et de rien, regarder par la fenêtre les étoiles scintillant dans le ciel. Oui, parfois, ils restaient allongés là, sur le sol, à écouter le vent secouer les branchages sans se soucier du temps qui n'avait de cesse de s'écouler. Ils avaient échangé ainsi de nombreux jeudis soirs, et cette soirée s'annonçait particulièrement bien réussie, n'est-ce pas ! Anyway... Ils passaient du bon temps, et c'était plutôt rare depuis que GG recommençait à faire des siennes. Chelsy avait été en proie à la mystérieuse jeune fille qui ne cessait de les observer. Personne ne savait qui elle était, personne ne savait d'où elle tirait ses informations et surtout, personne ne savait de quel ordinateur était posté les articles qu'elle mettait sur son site. Chelsea était l'une des proies préférées de la femme mystère ! Esteban avait beaucoup de peine à ne pas sentir la rage l'envahir lorsqu'il lisait les calomnies qu'elle pouvait écrire sur sa meilleure amie, sa protégée. Et si ce jeudi soir était particulier, c'était sûrement parce qu'il voulait la rassurer en lui faisant comprendre que peu importait les épreuves qu'elle pouvait traverser, elle pourrait toujours compter sur lui, sur son soutien. Ils étaient comme cul et chemise, soudés l'un à l'autre pour l'éternité, et jamais cela ne changerait entre eux.

La discussion commença doucement entre eux. Comme à l'accoutumée. Les questions d'usage pour savoir comment s'était passé la journée de l'autre, pour savoir comme il allait. Une semaine entière sans se voir, il y en avait des choses à se raconter. Esteban lui sourit lorsqu'elle lui fit remarquer que jamais ils ne pourraient s'en sortir s'ils se contentaient d'être chômeurs. C'était assez bête à dire, mais elle avait raison. Même si l'héritage était là, les enfants de parents aisés devaient faire preuve de beaucoup plus d'effort que les autres. Tout simplement parce qu'ils avaient une image à renvoyer, une réputation à tenir, ainsi, un enfant chômeur chez les Holmes ne plairait sûrement pas aux parents du jeune Esteban. Malgré toute la haine qu'il éprouvait à l'encontre de sa mère, il ne pouvait pas en vouloir à son père et surtout pas lui infliger la honte de se traîner un fils comme lui. C'est pourquoi, mine de rien, il se donnait beaucoup de peine lors de ses cours, lors de ses examens. Chelsy confirma la pizza, Esteban souri en coin. Il s'installa plus confortablement sur le sofa et sourit d'avantages quand elle lui fit comprendre qu'il lui avait manqué.

« Adjugé vendu pour la pizza ! Tu la veux à quoi ? » lui dit-il en attrapant son téléphone. Il avait enregistré le numéro de la pizzeria qu'ils avaient l'habitude d'appeler dans son portable et ne mit donc pas longtemps avant de le trouver. Il la fixa du regard en attendant qu'elle lui réponde. Ce qu'il était bien là, avec elle. C'était tellement bon de se retrouver avec quelqu'un qui nous aimait pour ce qu'on était et non ce qu'on valait !
Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: as usual Ven 5 Nov - 21:50

Oui, j'étais vraiment ravie de passé ce jeudi soir en compagnie d'Esteban, et comme toujours d'ailleurs ca me changerait les idées de mes problèmes. Et oui, il faut dire que j'ai l'impression d'être la cible préférée de la très chère Gossip Girl ces derniers temps. Oui, entre l'article où ma relation avec Alexander éclate au grand jour, à cause d'une discution que j'ai eu avec ma meilleure amie et que Gossip Girl n'as pas pu s'empêcher de réveler pour faire son joli désordre. Puis, il y a eu ensuite l'article où elle disait que Abigail et moi nous étions battues et que Abigail n'était pas enceinte du tout, que ce n'était qu'un pretexte pour garder Alexander. Puis, enfin, il y a eu les rumeurs sur les choses qui se sont déroulés lors de la fameuse soirée chez Alexis où je faisais encore partie de l'article. Bref, à croire que j'étais devenue sa cible de tout le temps, que j'étais sa préférée, encore pour raconté d'autres choses, mon bonheur je l'aurais laissé mais surtout pas sa. Parfois, j'aimerais tant pouvoir rencontré Gossip Girl, savoir où elle habite, qui elle est, où elle est et bien d'autres choses sur elle juste par curiosité. Personne ne savait rien sur elle, juste que son surnom c'était "Gossip Girl" mais on ne savait plus rien et on se demandait tous si c'était une personne que l'on connaissait. A vrai dire, je me demande ce que je ferais ou que je dirais si un jour je découvrais qui elle est et que je la rencontre dans la rue. Je chercherais déjà plusieurs choses sur elle pour lui faire payer ce qu'elle a pu faire comme mal autour d'elle à cause de ses articles, oui elle blessait les gens à croire que ca lui plais.
Bref, aujourd'hui j'étais plutôt la en compagnie d'Esteban pour profité de cette soirée et comme j'ai dis, pour oublié mes problèmes. Gossip Girl ne ferait donc pas partie de nos discutions de moins ce n'est pas moi qui engagerait la discution dessus mais bien sûr je ne changerais pas de sujet si Esteban venait à en parler. Je savais qu'il voulait seulement me protégé après tout et que si il la voyait il serait capable de lui faire les pires misères possible. Il faut dire que moi aussi je serais prête à tout et n'importe quoi pour l'aider puisqu'il fait la même chose pour moi. Je lui avais donc parlé de ma journée et lui aussi m'avais parlé de la sienne, comme d'habitude à chaque fois que l'on se voit c'en est ainsi. On se racontait notre journée, si elle avait été bien ou pas après tout c'était bien les choses normales de la vie de savoir si l'autre va bien non ? Combien de parents n'ont-ils pas demandés à leur enfant le soir comment s'était passé leur journée de cours et bien la c'était un peu comme une mère et son fils ou un père et sa fille. Enfin, il fallait mieux évité le sujet parent ce soir car les miens ne veulent plus me voir et je n'ai pas envie de repenser à cette mauvaise chose. De plus que Esteban ne s'entends pas très bien avec les siens et il ne voudrait sûrement pas y repensé aussi. Puis, était survenu la question concernant le plat et comme je l'ai dis à Esteban je n'ai pas vraiment envie de cuisiné ce soir, question de flemmardise sûrement mais j'étais fatiguée comme tout les jeudis par deux heures de sport. De plus, les deux heures étaient de seize à dix huit heures ce qui était encore plus fatiguant il faut dire mais bon. « Adjugé vendu pour la pizza ! Tu la veux à quoi ? » Je souris à cette question car il savait très bien quel pizza j'avais l'habitude de prendre, c'était ma préférée après tout et du moment qu'il y en avait j'en prenais. Je le regardais donc en souriant, je n'avais même pas besoin de réfléchir sur quelle pizza j'allais prendre car je le savais déjà. "Pizza aux chèvres."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé ”





more

MessageSujet: Re: as usual Aujourd'hui à 10:13

Revenir en haut Aller en bas

as usual

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
index.gossipworld :: It's like water off a duck's back. :: Encyclopédie de Gossip World :: Corbeilles à Rps :: Saison #1-