AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Haeyeonal su eopdaneun geol | ft Svetlana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage








★ MESSAGES : 216
★ ICI DEPUIS : 30/08/2010
★ POINTS : 336

more

A propos de moi
ÉTOILES:
17/100  (17/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Haeyeonal su eopdaneun geol | ft Svetlana Ven 24 Sep - 13:58

Haeyeonal su eopdaneun geol

« Je ne peux pas me libérer de toi »


    Une journée comme tant d’autre. Voilà ce à quoi je m’attendais. Mais apparemment ça n’allait pas être le cas. Et à croire que le destin fait bien les choses. Ce matin là, j’avais reçu un mail de mon ex-manageur de mannequinat, qui me proposer, surtout depuis que j’étais à New-York, de reprendre le mannequinat. Mais je ne voulais retourner dans ce monde, voulant avoir le temps de faire mes études tranquillement, de ne pas être sans cesse en train d’organiser un planning entre les cours, les séances photos et les voyages pour la promotion des vêtements, produits ou autres objets. Je voulais prendre le temps de vivre, d’étudier et de m’amuser comme tous les autres personnes de mon âge. J’avais donc mit ce message dans la partie réservé à mon ancien boulot, le gardant toujours, au cas où…

    N’ayant pas encore pris le temps de défaire tout mes cartons, je pensais qu’il serait bien d’en défaire encore quelques-uns aujourd’hui histoire d’en fois le bout un jour. Et à croire que c’était le jour du retour à une partie de ma vie, car le carton que je venais de défaire était celui qui contenait mon book photo de mannequinat ainsi que tous les magazines, ou j’apparaissais. Et le premier magazine sur lequel, je tombai fut celui ou je posais avec Svetlana. Cette fille… pfff, rien que d’y penser mon cœur s’emballa tout seul. C’était tellement compliqué entre nous deux, je ne savais plus comment réagir. Pourtant au départ entre nous ce fut très vite bien clair, on ne pouvait pas se voir. Enfin surtout elle, elle n’aimait pas que l’attention de tous, pourtant je n’y étais absolument pour rien. Mais il y eut cette fameuse soirée, cette soirée où il y avait de l’alcool, et surtout o j’avais apprit que ma copine me trompait. Un coup de trop, une Svetlana un peu trop sexy, une certaine attirance, et une nuit passé ensemble, voilà le résultat. Bien sûr personne n’avait était au courant. Mais cette soirée avait tout changé, on était devenu proche, bien trop proche. Et même si on c’était promis de ne jamais être plus que des amis, après une séparation de trois mois, on avait une nouvelle fois travaillé ensemble. Après une séance photo, j’avais seulement l’intention de la raccompagner, mais une fois seule tous les deux chez elle, l’attirance était plus forte que la raison on avait remit ça. Mais comme la fois d’avant, c’était resté entre nous.

    Mais à croire que nos chemins devaient encore se croiser. J’avais commençais le boulot depuis deux heure et quelques, et qui entra dans le café ? « Lana », telle que je la surnommée. Je m’étais comme figé, mon cœur lui battait une fois de plus à tout rompre. Je repris ma respiration, de l’eau avait coulé sous les ponts, il n’y avait rien entre nous, ça faisait longtemps que l’on c’était mit d’accord. Après tout il c’était passé un an, à peu près depuis notre dernière rencontre, et comme j’avais arrêté le mannequinat, je n’avais plus eut l’occasion de la revoir, jusqu’à maintenant. Elle venait de s’assoir à une table, et bien sûre une que je devais m’occuper.

    Calepin dans une main, stylo dans une autre, j’arrivais à sa table. Un léger sourire sur les lèvres. « Bonjour, « Lana », ça fait un bail ? Qu’est ce qui te ferait plaisir ? » Je ne pouvais m’étendre en discussion pendant le travail, et pour le coup aujourd’hui je préférais ça. Peut-être parce que je ne savais trop quoi lui dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: Haeyeonal su eopdaneun geol | ft Svetlana Ven 8 Oct - 18:10


    Svetlana && Matt

    « You know that I’m a bad girl.»


    Dans la vie, on est tous confronté un jour ou l’autre à nos démons du passé. Je ne me doutais nullement que ce matin-là, je me retrouverai dans une posture bien propre à cette idée. Tout avait commencé dans un étonnant train-train ordinaire. J’étais à Manhattan depuis quelques années déjà, et ma vie fut tout aussi mouvementée que lors de ma jeunesse. Que dis-je, j’étais encore très jeune à l’heure actuelle. Il ne fallait pas exagérer, je venais d’obtenir ma majorité. Ceci m’autorisait donc à pratiquement tout faire, sauf si c’était purement illégale. En Europe, cela faisait trois ans que j’étais considérée comme une adulte. Dans le monde du Mannequinat, j’étais un requin prêt à tout qui travaillait particulièrement dur pour gagner ses récompenses. Ceci devenait donc une obsession pour moi. Je me devais toujours d’être au top du top. Bien que, fort heureusement, je m’autorisais certains écarts.

    Pour me repas de midi, je n’avais pas envie de manger seule. Enfin, façon de parler. Disons que je ne supportais plus aisément le calme plat de mon « chez-moi ». Je préférais de loin bouger et entendre du bruit. De ce fait, je me promenais souvent en boîte de nuit afin de boire quelques verres et rencontrer d’autres personnes. Cela me détendait de pouvoir trouver une échappatoire à un dragueur en me mettant à danser. Mes proies, je les choisissais moi-même. Rien ni personne n’avait l’autorisation de me dicter ma conduite. J’étais majeure, célibataire, vaccinée et salariée. Pourtant, je ne pouvais nier le fait que j’étais une dévergondée de première. Cela devait en déranger plus d’une, lorsque je m’approchais de trop près de leur « casse-croûte ». J’aimais goûter les fruits interdits. C’était une vocation chez moi. Cependant, il arrivait parfois que je ne puisse rien contrôler. C’était rare. Très rare. Mais pas impossible.

    Je me décidai enfin à prendre une douche. Il le fallait bien, je ne sortais jamais de manière négligée dans la rue. Je n’étais pas une fille riche pour autant. Ce que j’avais, je l’eus obtenu de mes propres mains sans l’aide de personne. Mes habits, ma nourriture, mon confort étaient entièrement à moi. Je ne dépendais de rien et personne, ce qui me conférait un état de bien être, comme lorsque je sortais de la douche. L’eau ruisselait le long de mon corps, tandis que j’attrapai ma serviette. Une fois enroulée autours de moi, je pris mon sèche-cheveux et je me mis à me coiffer longuement. J’optai pour un jeans à taille-basse très sexy, moulant mes formes, ainsi qu’un pull à grand décolleté. Mes cheveux étaient soigneusement attachés sans la moindre négligence. Je me maquillai le visage comme il se devait, puis je finis par me faire les ongles. Tout ceci dura en tous cas presque deux heures de temps. J’aimais me sentir belle en toutes circonstances, même pour sortir les poubelles. Dans mon monde, un pas de travers pouvait te coûter une carrière. Et cela, je me le refusais.

    Une fois prête, après m’être soigneusement lavé les dents, j’enfilai mes chaussures à talons noirs et je pris mon sac de marque où j’enfournai quelques affaires. C’était bien de toujours avoir du matériel sur soit. Je finis par sortir de mon petit appartement où je fermai la porte à clef afin de me diriger en bas. Je pris le bus, pour une fois, et me dirigeai vers un petit café. Je le connaissais bien, mais il y a bien trois mois que je n’y avais plus mis les pieds. Je préférais me prélasser chez moi et me faire apporter de la nourriture, en général, après une noce bien arrosée. Mais là, j’étais restée sage. Sans doute à cause des photos de la veille qui m’avaient épuisées. Difficile d’être Mannequin. Une fois arrivée, je poussai la porte pour pénétrer dans le lieu. Tout était resté intacte, comme si le temps n’avait aucun effet. Les mêmes odeurs, les mêmes personnes… J’esquissai un sourire de coin avant de m’asseoir. Quelques regards se braquaient sur moi, mais je n’y prêtais pas attention. Alors que je regardais silencieusement dehors, une vois me fit sursautée. Je me retournai avec violence pour le dévisager. Quelle surprise…


    « Bonjour, « Lana », ça fait un bail ? Qu’est ce qui te ferait plaisir ?

    Je restai muette quelques secondes. Dans un temps habituel, comme je pensais qu’aujourd’hui le serait, j’aurais répondu directement. Mais ce sourire, ce visage, cet air si doux me confirmèrent ce que je redoutais. Matt était devant moi, à me demander ce que je désirais. D’un air abasourdi, je répondis avec étonnement une incohérence parfaite.

    - Matt ? Mais qu’est-ce que tu fais ici ?

    Question stupide, je le confirme avec du recul. Matt et moi, nous avions travaillé sur quelques photos auparavant. Je ne l’aimais pas, car il avait le don de me piquer la vedette, moi qui m’étais toujours battue pour rester dans le top trois. Ce jeune blanc-bec, je l’aurais bien volontiers massacré. Jusqu’à ce que l’on passe une nuit ensemble. Puis on s’était promis de ne pas recommencer. Mais c’est tout de même arrivé. Et depuis, plus de nouvelle. Ni lui ni moi n’avions le désir de nous revoir. Pourquoi ? Je l’ignorais. Je secouai nerveusement la tête, chassant toutes ses idées, afin de me reconcentrer sur le présent.

    - Euh…

    Me voilà bien bête. Il devait travailler ici. Je n’aimais pas cette idée, et encore moins le fait que ce soit lui qui me serve. Mais rien qu’en posant mon regard sur ses lèvres, des images me revenaient sans cesse. Il était si différent… mais toujours aussi mignon. Je finis par reprendre alors mon calme et mon visage redevint aussi dur et froid qu’à l’accoutumée.

    - Ce sera un café et une salade avec des morceaux de poulet. Merci.

    Répondis-je alors en toute sérénité. Je n’aimais pas paraître troublée, surtout devant un être comme lui. Je n’y pouvais rien. Il était la gentillesse et moi le sadisme-même.

Revenir en haut Aller en bas








★ MESSAGES : 216
★ ICI DEPUIS : 30/08/2010
★ POINTS : 336

more

A propos de moi
ÉTOILES:
17/100  (17/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: Haeyeonal su eopdaneun geol | ft Svetlana Mar 26 Oct - 1:47

    De tous les cafés qu’il y a à New-York, Svetlana était entré dans celui pour lequel je bossais. Pouvait-on parlait de destin, de hasard, ou autre ? Je ne savais pas, et à vrai dire je m’en moquais un peu. Mais cela c’était passé, et il n’y avait pas d’autre réalité, celle-ci était bien la seule. Savoir maintenait si c’était une chose positive ou négative c’était autre chose. J’étais même plutôt tiraillé. Avais-je envie de la voire ? Ou non ? Enfin pour le coup je n’avais pas vraiment le choix, fallait être réaliste. Mais je me demandais si c’était une bonne chose ou non. Partagé était le mot qui décrivait au mieux mes sentiments à l’instant. J’avais envie de la serrer dans mes bras, encore une pulsion. Pulsion que je devais à tout prix refreiner. On se l’était promis. C’était aussi cela qui me faisait penser que j’aurai préféré ne pas la voir. Comment repousser une attirance pareille. Je savais que je pouvais me tenir. De toute façon j’étais au boulot donc pas question de faire quoi que ce soit. D’ailleurs heureusement que j’avais le boulot, j’avais quelque chose pour m’occuper l’esprit.

    Je ne comprenais pas exactement ce qu’il se passait quand je me retrouver avec Svetlana, je n’arrivai plus à réfléchir correctement, et encore moins à me contrôler. Pourtant on était presque de parfait opposé. Peut être était-ce ça, après tout comme on le dit si bien : les contraires s’attirent non ? Bref, il en était qu’en la présence de la demoiselle, j’avais cette impression qu’on était seuls au monde. Mais pourtant qui aurait cru que ça tournerai ainsi ? Personne je pense. Surtout quand o voyait la façon dont avait commencé notre relation. Deux personnes qui peuvent à ce point ne pas se voir. Bien que n’avait pas de préjuger, en une minute j’avais qu’une envie c’est de l’envoyer boulet, voir même de lui en coller une. Pourtant je suis loin d’être du genre violent sans raison, et encore moins envers une fille. Mais faut dire qu’elle avait mit le paquet dès la première minutes où j’avais mit le pied dans le studio photo. Je compris très vite pourquoi on m’avait souhaité bon courage quand j’avais donné le nom de la personne avec qui j’allais travailler. Et pourtant voyait maintenant le résultat. On ne se voyait que très peu, on se connaissait à peine et pourtant on avait déjà passé deux nuit ensemble…

    J’avoue que mon premier reflexe en voyant Svatlana, fut un pas en arrière, petit certes, mais il fut bien là. Faut dire que quand on voit ressurgir un bout de son passé, lointain ou non ça ne change pas grand-chose, ça surprend toujours. Surtout quand il s’agissait de mon passé dans lequel Lana faisait partie. Mais je n’avais pas non plus vraiment le choix. Tout d’abord je ne pouvais quitter le boulot comme ça pour être sur de ne pas la voir, et de deux elle avait eut l’excellente de choisir une de mes tables. Comme si y’en avait pas des tas d’autres. Enfin, comment pouvait-elle savoir que c’était une de mes tables assignées, que je travaillais dans ce café là en particulier et encore mieux que j’étais venu habiter à New-York ? Sachant bien sur que l’on n’avait pas gardé contacte.

    Bon je ne pouvais pas rester planté là, devant l’entrée des cuisines plus longtemps. Il était temps que je me lance. Je pris une grande inspiration et avança tout droit vers la fameuse table. Je fis comme si de rien n’était et fit mon boulot. Je l’avais surprise, je le savais très bien. Elle avait l’habitude de répondre du tac au tac. Mais là il y avait eut un blanc, infime, mais suffisant pour que je le remarque. Et au lieu de répondre tout naturellement, elle me répondit avec étonnement et incohérence, ce qui me fit sourire. « Matt ? Mais qu’est-ce que tu fais ici ? ». Question un peu bête sur le coup, mais je ne pouvais lui en vouloir j’avais pensé la même chose alors que la réponse était évidente. « Euh… » Fut ses secondes paroles, si on pouvait dire ainsi. Chose qui me fit tout de même encore plus sourire. « Je sais je me suis posé la même question. Et oui, je travaille bien ici. Je vis à New-York maintenant. » Ne pouvant vraiment m’attarder sur ce sujet, je pris mon calepin et mon crayon prêt à prendre sa commande, que le patron n’est rien à me reprocher. « Ce sera un café et une salade avec des morceaux de poulet. Merci. » Je pris note, puis replongea mon regard sur Svetlana. Ca m’était très dur de ne pas penser dans le passé, surtout quand je la regardais. On pourrait dire « mais arrête de la regarder alors » mais je ne pouvais non plus. paraître

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé ”





more

MessageSujet: Re: Haeyeonal su eopdaneun geol | ft Svetlana Aujourd'hui à 10:13

Revenir en haut Aller en bas

Haeyeonal su eopdaneun geol | ft Svetlana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
index.gossipworld :: It's like water off a duck's back. :: Encyclopédie de Gossip World :: Corbeilles à Rps :: Saison #1-