AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

▬ Love the way you lie. » Svetlana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: ▬ Love the way you lie. » Svetlana Dim 12 Sep - 20:59



        ▬ Svetlana & Nathanaël. »
          C'est ce qui arrive quand une tornade rencontre un volcan.



Il y avait le soleil qui venait caresser le corps nue et découvert du jeune homme, et d'une jeune inconnue avec qui il avait passé la soirée. Une soirée qui avait fini dans le lit du Don Juan. Il l'avait écouter durant des heures, elle se plaignait de son copain qui ne prenait pas soin d'elle et Nathanaël avait prit la décision de s'occupé de cette pauvre âme seule. Il l'avait entraîné dans son appartement et finalement leur vêtements tombèrent sur le sol comme de vulgaires chiffons. Lentement il ouvrit les yeux et les posa sur cette femme dénudé qui dormait encore dans les bras de Morphée. Pendant plusieurs minutes il la contempla sans aucun sourire, avec un regard des plus vides et il se leva lentement sans faire trop de bruit. Apparemment elle avait le sommeil léger puisqu'elle se réveilla et le regarda légèrement surprise de l'endroit où elle se trouvait à présent. Nate lui avait cette fois un sourire charmeur sur le visage et satisfait de lui-même, sans attendre il récupéra les affaires de la belle et les lui lança sur le lit. Aucun mot ne s'échappa de sa bouche, elle avait déjà compris qu'elle n'était plus la bienvenue chez lui et très vite elle partit dans la salle de bain. Nathanaël encore nue, partit dans le salon où se trouvait également la cuisine. Encore légèrement endormis, il se fit le petit déjeuner et quelques minutes après il était installé sur son fauteuil et allumait la télé sans se préoccupé de la fille qui était dans sa salle de bain. Le Don Juan était toujours très détendu et il ne pensait qu'à une chose, ou même deux. La première était de faire dégager cette fille de chez lui et la deuxième était une pensée vers sa douce Svetlana. La seule avec qui il prenait un plaisir fou et la seule avec qui sa relation était dynamique voir explosive. Plongé dans ses pensées, il entendit finalement la voix qui l'appelait depuis cinq minutes et qu'il avait voulu faire semblait de ne pas entendre. Agacé, il se leva et alla finalement voir celle qui avait besoin de lui.

    ▬ Nate.. J'aimerai que notre relation devienne quelque chose de plus fort. Je crois que tu m'as fais ouvrir les yeux sur mon copain et moi-même et je penses que je vais le quitter pour toi. »


Elle venait de lui sortir tout un tas de phrases auxquelles il avait envie de rire. D'ailleurs très vite il se mit à rire et devant l'incompréhension de la pauvre fille presque nue devant lui, il n'hésita pas à lui dire ce qu'il pensait réellement d'elle. Évidemment avant de lui faire réalisé la réalité des choses, il la plaqua contre les carreaux de la salle de bains, avec beaucoup de sensualité il lui mordilla le cou tandis qu'elle s'accrocher à lui. Nate passait avec délicatesse ses doigts sur le corps chaud de la jeune femme, finalement il s'échappa de son étreinte. Il attrapa ses affaires et les jeta hors de la salle de bain et une fois de plus le regard de la demoiselle se fit interrogateur alors elle se frotta lentement à lui. Nathanaël n'était plus du genre à jouer avec cette pimbêche et il la poussa hors de la salle de bain, avec une certaine violence.

    ▬ Casse-toi de chez moi. Tu crois vraiment qu'une pauvre salope comme toi va m'intéresser ? Ma pauvre fille, je t'ai voulu juste pour ton corps qui est assez plaisant mais il y en a d'autres mieux que toi. Allez dégage avant que je m'énerve. »


Nate n'avait pas pour habitude de parler calmement et de dire les choses avec douceur, au contraire. Effrayé elle récupéra ses affaires, les enfilas avec rapidité et décampa sans demander son reste. Quant à lui il referma la porte derrière elle, et partit à son tours sous la douche. Il prit d'ailleurs son temps, n'attendant personne aujourd'hui il se prit même un bain et ferma les yeux durant de longue minutes paisibles. Fort heureusement S. n'était pas passé à l'improviste comme à son habitude, sans doute qu'il y aurait eu des verres briser si elle avait vue celle qui avait partagé son lit. A vrai dire, Nate était tout aussi jaloux et il ne voulait pas pensé à ce qu'elle avait pu faire pendant que lui il était entrain de caresser avec délices les courbes d'une autre. Malheureusement, à cette pensée il frappa avec violence dans le mur et cassa l'un des carreaux qu'il avait changer deux semaines auparavant. Le poing en sang, il le mit sous l'eau de son bain tandis que l'eau se faisait rougeâtre. Il n'arrivait jamais à contenir sa colère avec elle, elle le mettais hors de lui et pourtant il aimait ça d'une façon ou d'une autre. Sacré Svetlana..




Dernière édition par Nathanaël L. Owens le Dim 26 Sep - 18:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: ▬ Love the way you lie. » Svetlana Dim 12 Sep - 23:02


    Svetlana && Nathanaël

    « You make me wanna die, Darling.»


    Cette nuit-là, elle n’était pas rentrée bredouille. Loin de là. Svetlana était passée dans un bar de la ville réputée pour les âmes esseulées cherchant un quelconque réconfort dans les bras d’une tendre compagnie. Bien qu’elle ne fût pas une jeune femme fragile, douce et naïve, Svetlana avait besoin de se sentir séductrice. C’était une façon de se prouver à elle-même que personne ne saurait lui résister. Du moins, pas lorsqu’elle désirait quelqu’un. Debout sur la piste de danse, elle échauffait son corps et les regardes des hommes solitaires de la salle. Soudain, elle le trouva. C’était lui ! Il était ténébreux, assis au bar avec un verre de whisky et le regard perdu. Avait-il du chagrin ? Le visage ferme de Svetlana arbora un sourire délicieux. Elle ne put s’empêcher de le courtiser, sous l’œil des adversaires féminins. Elle ne reculerait devant rien. Surtout pas lorsque la proie était de son goût. D’un pas assuré, elle rejoignit le jeune homme et s’assit à côté, laissant son regard envoûtant le percer. Il lui proposa un verre. Elle accepta et prit la même boisson que lui. Elle aimait ce qui était fort. Les douceurs, ce n’était pas de sa trempe. Elle trinqua avec lui et ils discutèrent, bien que rapidement la main de notre Russe frôle celle du Ténébreux. Elle ignorait même son prénom. Elle s’en moquait bien, d’ailleurs. Ce qui l’intéressait, c’était son corps. Rien de plus, rien de moins. Une relation très différente que celle qu’elle entretenait avec Nathanaël.

    Après un laps de temps assez court, elle finit par le convaincre de pleurer non plus sur son épaule, mais dans son lit. Ils sortirent alors du bar tous les deux, et elle ne tarda pas à le faire entrer dans son loft. A peine arrivés dans le couloir de l’entrée qu’ils leur manquaient déjà les vêtements principaux, laissant alors comme couverture leurs seuls sous-vêtements. Ce fut une nuit torride, pleine de bons temps et de cris. Bien que l’homme en question n’égalait pas un dieu de l’Olympe, il avait de quoi faire fondre une femme. Si elle avait eu un véritable cœur, peut-être serait-ce le cas pour notre jeune Russe. Mais, comme dit précédemment, elle n’était pas de cette trempe-là. Elle n’obéissait à aucune loi. Jamais.

    La nuit passée, les deux amants se réveillèrent. Elle en premier. Dénudée entièrement à côté de sa nouvelle conquête, elle se redressa et partit en direction de la douche. Elle l’alluma, et le jeune homme ne tarda pas à la rejoindre. Ce fut reparti, comme la veille. Il en avait très envie. Elle en avait besoin. Chacun y trouvait son compte. Puis, ils sortirent de la salle de bain. Elle le toisait. Il n’avait soudainement plus rien d’intéressant à lui offrir. Il était devenu même banal, après cela. Entièrement dénudée, appuyée contre un mur, elle posa ses yeux gris sur ce corps d’athlète.


    - J’ai du travail.

    - Tu me mets dehors ?

    - C’était bien sympa, cette nuit. Mais maintenant, je n’ai plus envie de rire. Alors dégage. C’est compris ?

    Il ne demanda pas son reste et pris la porte assez rapidement. La jeune Russe sourit de coin, fière d’elle-même. Enfin débarrassé de lui. A ses yeux, aussi vulgairement dit que possible, il n’était qu’un objet sans le moindre intérêt. Elle se lassait rapidement des hommes de son espèce. Elle referma alors la porte derrière lui et enfila des sous-vêtements sexy. Des porte-jarretelles noirs, avec un corset très serré, noir aux dessins rouges. Par-dessus cela, elle enfila une jupe noire et courte, avec une chemise blanche ouverte grossièrement laissant alors un décolleté plongeant. Elle enfila des talons noirs et se maquilla les yeux. Ainsi, on aurait dit une secrétaire perverse. Elle mit des fausses lunettes noires, afin d’améliorer le déguisement. Puis, elle partit de chez elle et se dirigea chez Nate avec un sac à main où ses affaires étaient posées dedans.

    Elle arriva après quelques minutes de taxi. Le chauffeur n’arrêtait pas de la reluquer. Elle lui fit un clin d’œil et descendit. Il en oublia de lui demander son argent et partit aussi sec. Elle riait aux éclats. Puis, elle reprit son sérieux et entra chez Nathanaël. Le pauvre avait oublié de fermer à clef. Elle sourit et pénétra dans l’appartement. Après une légère recherche, elle sut qu’il était dans sa salle de bain. Très intéressant, d’ailleurs. Elle ouvrit alors la porte et le surpris, nu dans son bain. Elle referma la porte et lui sourit.


    - Alors, on se détend Nathanaël ?

    Elle finit par afficher un sourire encore plus grand. Puis, elle vit le sang dans sa baignoire. Elle arqua un sourcil, mais ne cilla pas. Le regardant avec envie, elle déboutonna sa chemise qu’elle laissa tomber sur le sol et s’avança près de lui, très proche de son visage.

    - Si tu voulais jouer les vampires, il suffisait de m’appeler…

    Elle lui déposa alors un baiser dans le cou, plutôt gourmand, et se retira aussi sec avant de s’asseoir sur un meuble de la salle de bain. Nathanaël et elle, c’était une histoire dont personne, même eux, ne perçait les secrets profonds.



Revenir en haut Aller en bas




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: ▬ Love the way you lie. » Svetlana Lun 13 Sep - 17:20



Ce volcan qui était en lui était que très rarement en sommeil, la haine avait prit part de son âme et l'avait noirci sans jamais vraiment en comprendre la raison. L'absence de ses parents l'avaient terriblement marqué, ce petit enfant qui n'avait ni père ni mère et qui pourtant étaient en vie. Il aurait pu être d'un tempérament plus calme si il avait reçut cet amour absent. Aujourd'hui il les détestaient de l'avoir laisser tomber pour quelques liasses de billet qui finalement ne le rend pas si heureux. Dire qu'il y avait dans le monde des gosses sans parents, abandonné ou décédés. Eux c'étaient presque la même chose, ils étaient morts pour Nate et il n'avait plus envie d'avoir affaire à eux. Nathanaël aurait pu rencontré une douce fleure, une rose sans épine qui l'aurait apaisé et rendu moins sauvage, mais il la rencontra. Elle, cette tornade qui dévaster tout sur son passage et qui avait voler une partie de son âme. Il ne savait plus qui il devait être, elle aimait ça façon d'être et sa violence. Tout comme elle aimait sa douceur et son amour en quelque sorte. Nate n'avait pas vraiment d'amour à lui offrir, mais plutôt un mélange de plusieurs sentiments qui ne ressemblaient plus à grand choses. Ils s'en contentaient tout les deux et c'était mieux de cette façon. Leur relation était fusionnelle et passionnelle, sans doute était-ce ce qui se passait lorsqu'un volcan rencontre une tornade..

N. ce mentait à lui-même. Il n'avait de yeux que pour elle et les autres n'avaient que très peu d'importances si ce n'est seulement pour ses relations charnelles. Elle était celle pour qui il brulait d'un feu intense et dangereux. Un jour ce feu les tuera. Jaloux il ne voulait pas qu'un autre homme pose ses yeux sur elle, caresse avec désir ses courbes et lui dise des mots d'amour. Il ne voulait pas qu'elle s'en aille, il avait besoin d'elle d'une certaine manière. Peut-être que son comportement finirait par la faire fuir, ce jour là il deviendrait certainement incontrôlable. Il s'était juré de ne jamais posé la main sur elle, finalement il ne voulait pas lui faire de mal, mais c'était toujours plus fort que lui. Svetlana apaisé sa colère tout en la ravivant également. Personne ne connaissait leur véritable relation, personne ne savait qu'ils se levaient la main l'un sur l'autre et personne ne savait qu'ils étaient accroché l'un à l'autre. Même lui, ne savait pas autant de choses sur eux et sur leur sentiment si il y en avait ou non. A vrai dire, S et N n'en ont jamais discuté même après plus d'un ans de relation. Il y avait tant de questions sans réponses et encore une fois ils s'en contentaient tout les deux et vivaient l'instant présent sans se soucié du reste.

Pensif, il était dans son bain. L'eau rougeâtre commençait à s'atténuée lentement tandis qu'il était perdu dans le fin fond de ses lourdes pensés vers sa douce tigresse. Finalement il essayait d'éviter de pensé à elle. Les yeux clos, il n'entendit pas la porte d'entrée s'ouvrir et encore moins celle de la salle de bain. Ce fut seulement lorsqu'elle ouvrit la bouche, qu'il reconnu sa voix et qu'il comprit qu'elle venait de faire irruption dans son appartement comme à son habitude. Il la regarda, elle lui souriait et il aimait ce sourire qu'elle avait sur les lèvres. Nathanaël resta silencieux, et il la détaillait sans aucune gêne. Elle était toujours aussi sexy selon lui et il aimait également sa façon de se vêtir, il n'aimait juste pas que les regards des autres se posent sur elle. D'ailleurs, il lui en ferait très certainement la remarque, n'ayant pas sa langue dans sa poche et surtout pas avec elle. Svetlana retira son haut et ce fut à cet instant que le sourire du garçon fit apparition. La jeune femme avait le dont d'attisé l'excitation chez lui, et elle savait quel sous-vêtement mettre pour le rend complètement fou. Lentement elle s'était rapprochée de lui et son souffle se perdit dans le cou de Nate qui en était dingue. Les lèvres de la tigresse, se posa dans le cou du Don Juan et il en profita bien entendu. Svetlana avait les lèvres d'une douceur exquise et il était difficile pour Nathanaël de ne pas les emprisonnaient de ses dents ou de collé ses lèvres comme les siennes. Finalement elle s'était reculé et avait fait une réflexion sur l'eau dont la couleur était anormal. La remarque de la jeune femme, le fit doucement rire tandis qu'il ne l'a quitté pas des yeux jusqu'à ce qu'elle ne s'assoit sur l'un des meubles de sa salle de bain.


    ▬ Tu es bien sexy aujourd'hui. Tu as quelque chose à te faire pardonné ma douce ? »


Le sourire de Nate était machiavélique et pourtant il y avait une touche de douceur sans doute était-ce sa gueule d'ange qui faisait cette effet. M'enfin les apparences sont souvent trompeuses. Il rejeta sa tête en arrière et la posa sur le bord de la baignoire. A cet instant il n'avait qu'une envie, qu'elle le rejoigne dans son bain. C'était beaucoup plus intéressant qu'un bain en solitaire.. Cependant, il allait attendre un peu de plus il savait qu'elle finirait contre lui dans un souffle court et chaud.

▬ Ne t'occupe pas de la couleur de l'eau. Ce ne sont pas tes affaires. » Il y avait toujours dans le timbre de sa voix de la violence, pourtant il se voulait doux et n'était pas contrarié pour le moment. D'ailleurs, l'eau rouge sang était entièrement de sa faute, selon Nate bien que se ne soit pas vraiment le cas.. Le jeune homme revînt alors sur les derniers mots de Svetlana une seconde fois. ▬ Si tu voulais jouer les vampires, il suffisait de m’appeler… » Pourquoi était-ce à lui de prendre le téléphone et de l'appeler ? Il n'était pas à sa disposition, alors sèchement il ajouta. ▬ J'étais occupé. » Il ne donna pas plus de détails et resta silencieux la regardant dans les yeux avec beaucoup d'intensité..


Dernière édition par Nathanaël L. Owens le Dim 26 Sep - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: ▬ Love the way you lie. » Svetlana Sam 25 Sep - 19:33


    Svetlana && Nathanaël

    « You make me wanna die, Darling.»


    Je ne connaissais pas le passé de Nathanaël. Pour tout avouer, je ne connaissais pas sincèrement grand-chose de lui. C’était sans doute préférable. Ainsi, le mystère exaltant de nos vies plainait sur nos deux corps désireux l’un de l’autre. En un regard, tout était clair. Il n’y avait rien d’autre que la pulsion animale dévorante qui me rongeait chaque fois que mes yeux se posaient sur son être. C’était une attirance indéniable, aussi difficile à rompre que si j’étais une droguée. J’étais constamment en manque de lui, allant par commettre jusqu’à l’irréparable pour exprimer ma haine. Je le détestais de me provoquer cette dépendance, moi qui avait toujours été maîtresse et consciente de chacun de mes actes. Me voilà prise au piège comme une brebis égarée, qui n’hésitait pas à devenir sauvage en sa présence continuelle qui me bouffait littéralement de l’intérieur. Mais en même temps, je l’aimais. Non, pas vraiment. D’une certaine manière, sans doute. Je n’y connaissais pas grand-chose. Autant vous avouer, je préférais ne pas me poser ce genre de questions. J’agissais au gré de mes envies, ne dépendant de rien ni de personne. Ainsi, j’étais destructrice et je n’hésiterais pas à tout mettre en œuvre pour me libérer de mes chaînes. N’était-il pas cependant trop tard ? J’ignorais dans quoi nous nous étions embarqués. Le fait était que c’était maintenant le cas, et que je ne savais pas comment me défaire de cette animosité qui grondait en moi.

    La bête menaçait à chaque instant de sortir. Surtout lorsqu’il ma narguait en parlant de sa nuit avec une autre, bien qu’il n’était pas toujours explicite. A jouer avec le feu, nous allons finir par s’autodétruire. C’était plus que dangereux, allant même jusqu’à la limite suprême de la folie. J’aimais cela tout en haïssant la même chose. Une fois de plus, il était ma raison de vivre et celle qui me faisait mourir. Ma dose. Oui, il était ma dose. Une sensation étonnante et orgasmique mais dévastatrice également. Qui étais-je pour lui ? Je l’ignorais. Autant avouer, cela me tuait de l’intérieur que de n’être un numéro de plus à qui il ne devait rien. Ce sentiment, je le ressentais chaque fois qu’il parlait d’une autre ou qu’il attisait ma jalousie. J’allais péter les plombs un jour, j’en étais persuadée. Sincèrement.

    A cet instant, je le contemplais dans son bain. Il était terriblement séduisant. Je n’avais qu’une envie, me déshabiller entièrement et le rejoindre pour un ébat entre la haine et l’amour. Un déchainement de sentiments dont je me refusais toute explication à chaque fois, et ce durant des années. Puis, alors que je me perdis dans mes pensées, il finit par parler. Je lui souris, d’un air aguicheur.


    - Ne pose pas de question .

    J’avais employé un ton douceâtre malgré mon regard froid et distant. Mon corps brûlait. Je ne pouvais pourtant pas nier avoir passé la nuit avec un autre. Comme lui avait dû le faire. J’aimais l’observer. Entre nous, c’était très complexe. Il me rendait folle. Je savais que je me tuerai ou que je finirai par m’enfuir ; Un jour viendrait où je devrai me désintoxiquer de lui. Mais ce n’était jamais le moment. Je préférais encore faire une overdose. Ce jour arriverait tôt ou tard. Il me réprima alors pour la couleur de l’eau. Ce n’était pas mes affaires. Je le concevais parfaitement. D’un côté, j’étais vexée. De l’autre, je préférais qu’il garde ses secrets car je n’avais pas à révéler ma nuit torride. Bien qu’elle ne signifiait rien. Je pensais souvent à lui pendant que je couchais avec un autre. Je me disais secrètement, pourquoi n’est-ce pas Nath ? Mais je ne pouvais pas faire autrement. Il fallait que je m’en éloigne pour garder un minimum de dépendance et de dignitié. Je ne répondis rien, la première fois. Jusqu’à ce qu’il se dise occupé. La colère me gronda et je dus me contrôler. Je finis par descendre du meuble où j’étais assise et je lui tournai le dos.

    - Je vois.

    *Je te hais…*

    Je le pensais vraiment. Il me faisait mal. Si mal que j’aurais eu envie de le détruire en le tuant de me s mains. La douleur était parfois insupportable, et je criais ou frappais ce que je trouvais. Malheureusement, je devais me taire. Faire comme si de rien n’était. Je me retournai alors violemment contre lui, qui était toujours dans le bain. Je finis par me déshabiller lentement tout en le fixant dans les yeux. Entièrement dénudée dans sa salle de bain, je restai pourtant debout et droite sans m’approcher de l’eau. Ma main glissa sur ma poitrine, que je touchai du bout des doigts pour le faire languir. Puis je m’arrêtai et me mit à rire. Comme si de rien n’était…



Revenir en haut Aller en bas




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: ▬ Love the way you lie. » Svetlana Dim 26 Sep - 19:30



Ils y avaient des choses que Nathanaël ne pouvait entendre de la bouche de son amante. Elle attisé sa colère et son désir avec seulement un regard. Ce sentiment qui le lié à elle était indescriptible et tellement intense, un mélange de haine et d'amour ! Svetlana fréquentait Nate depuis longtemps et il n'y avait jamais eut de discution sur leur vie respectives, il ne connaissait que très peu de choses sur son passé. Nathanaël préférait connaître chaque courbes de son corps, et les délices de sa peau sucré et exquise aux lèvres du Don Juan. Il était de même pour S. et ça n'avait jamais posé de problèmes aux deux amants, chacun avaient ses propres secrets qu'ils préféraient gardé pour eux ou peut-être se forcaient-ils à ne rien dire. Ils avaient à eux un secret sur leur relation qu'ils préféraient gardé pour eux-même. Que diraient les autres en sachant que la violence guidé leur sentiments et leur relation ? Il était certain que pour Nate ce n'était pas un problème et qu'il s'en contre-fichait mais secretement il se faisait du soucis pour Svetlana. Il avait peur qu'elle soit mal jugé, si tout était découvert sur eux et sur ce qu'ils vivaient à cet instant précis depuis un temps. Nathanaël se faisait du soucis pour elle, ça lui arrivait souvent d'ailleurs. Il ne voulait pas salir la jeune femme, il était tout de même respectueux envers elle malgré la violence verbales et physique qui prenait part de lui à maintes reprises. Parfois, il espérait qu'elle ne lui en veuille pas trop pour cette relation et pour sa façon d'être. Il espérait qu'elle ne le détestait pas complètement et qu'elle ne le laisserait jamais seul, il avait besoin d'elle encore et toujours sans savoir pourquoi mais c'était indéniable. Il avait besoin d'elle, de sa douceur et de ses mots. Terriblement sexy, Nate attendait que la jeune femme daigne le rejoindre dans son bain chaud et qu'elle colle avec délice son corps contre le sien. Cependant elle se faisait irrésistiblement longue et ce n'était pas dans les habitudes du garçon d'attendre patiemment ! Il lui avait demandé si elle avait quelque chose à se faire pardonné par sa façon de débarqué chez lui de la sorte.


    ▬ Ne poses pas de questions. » Voilà la réponse de la douce Svetlana, qui fit grogner légèrement celui qui était sagement dans le bain contemplant avec envie les courbes de son amante. Il n'appréciait guère les questions sans réponses, surtout lorsque sa venait d'elle et encore moins lorsqu'elle jouait avec lui. Alors, il fit mine d'ignoré la belle.


Finalement il s'empressa de jouer les durs avec elle et d'ainsi lui montré qu'il était Nathanaël Liam Owens et que ce n'était pas n'importe qui surtout entre elle et lui. La jeune femme parut alors véxé et surtout en colère, et alors qu'il pensait qu'elle allait quitté la pièce sans dire un mot, elle s'était retourné vers lui. Tout simplement et soutenait son regard. Un regard qui fit sourire le Don Juan et il s'empressa de se mordre les lèvres tandis qu'avec une certaine élégance elle retirait chaque morceaux de tissus qui étaient encore sur son corps. Entièrement nue, elle restait immobile comme si elle le défiait et qu'elle attendait une quelconque réaction de sa part, mais il ne fit rien. Nate passa agréablement sa main dans ses cheveux pratiquement mouillé tout en gardant ses yeux dans ceux de Svetlana. Celle-ci s'amusait alors avec la patience et l'envie du jeune homme toujours dans son bain, elle avait entrepris de touché du bout de ses doigts sa douce poitrine qui se tendait devant lui. Lui, il devenait complètement fou à chaque seconde de plus qui défilé entre elle et lui et finalement ses mouvements s'étaient arrêté. Un rire crystalin s'était échappé de ses lèvres, comme si il ne s'était rien passé. La tension était palpable, et l'atmosphère était étrangement chaude.. Nathanaël ne pouvait pas laissé Svetlana debout sans lui. Alors, il s'était redressé et mis sur ses jeux jambes. Ce fut trempé qu'il sortit de son bain pour venir coller son corps avec violence contre celui de sa tendre amante, dans sa violence il l'avait plaqué contre l'un des murs de la salle de bain. La descente au enfer pouvait enfin commencé. Une descente que le jeune homme aimait par dessus-tout.. C'est avec douceur qu'il caressa son visage du bout des doigts, les passant avec délicatesse sur ses lèvres qu'il embrassa avec passion et désir, les emprisonnant durant de longue minutes tout en laissant sa langue cherché celle de sa compagne, dans un jeu de cache-cache enterminable. Elle lui avait manqué, Svetlana était parmis toutes les femmes, celle qu'il désirait le plus et celle pour qui il avait le plus de respect sauf qu'il le lui montré d'une mauvaise manière. Il avait attendu que ce moment arrive et il était heureux qu'elle soit contre lui, nue et brulante de désir et de haine à son égard.

Nate pouvait faire preuve d'une grande délicatesse tout comme d'une grande sauvagerie avec elle. Il commenca avec tendresse et douceur, lui montrant alors qu'il était content qu'elle soit-là et qu'il lui avait terriblement manqué. Alors, lentement il déposait quelques baisers dans son cou tout en descendant le long de celui-ci tout en capturant parfois sa peau entre ses dents. Tandis que ses mains, caressaient avec délices les courbes de la jeune femme tout en la serrant contre lui. Nathanaël ne pouvait s'empêcher d'embrasser chaque coins et recoins de son corps, il ne pouvait s'empêché se sourire à la belle Svetlana. Il voulait qu'elle soit à lui, complètement à lui. Il la désirait comme personne et il avait besoin de le lui faire ressentir, il voulait se donner corps et âme et qu'elle se donne à son tours également ! Alors que ses mains étaient toujours en plein pelerinage, il s'attarda à son oreille qu'il se mit à mordre doucement afin de lui murmurer quelques mots.
▬ J'ai terriblement envie de toi. Svetlana, tu me rend complètement fou et hors de moi. » Il lia ses lèvres aux sienne une nouvelle fois et il emprisonna de ses mains les fesses de la jeune femme pour la soulever et reserré ainsi l'étreinte. Nate se dirigea alors vers son bain encore chaud, tout en gardant la jeune femme contre lui il pénétra dans sa baignoire et allongea son amante dans celle-ci. A son tour, il s'allongea sur elle et parsema son corps de tendre baisé pour finalement plonger ses yeux dans les siens pour s'y perdre comme toujours. Elle le troublait facilement.. Il était complètement subjugué par sa beauté et tout son être. Il restait contre elle, ne cessant de lui offrir quelques caresses des plus délicieuses et finalement il se redressa et sortit du bain qu'il avait commencer et fini avec elle. ▬ Viens par là.. Je ne veux pas que tu attrapes froid, l'eau commence à se refroidir. » Alors sans attendre sa réponse, il attrapa sa main et l'entraina dans sa chambre qu'il referma derrière lui avant d'entrainé Svetlana sous les couvertures, embrassant toujours ses lèvres avec passion.
Revenir en haut Aller en bas




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: ▬ Love the way you lie. » Svetlana Mer 24 Nov - 14:53



    Désolée pour le double post mais j'aimerai que ce sujet soit mis à la corbeille si possible ? Il date de Septembre et de plus Svetlana a été supprimé et je préfère le voir à la corbeille. (:

    Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé ”





more

MessageSujet: Re: ▬ Love the way you lie. » Svetlana Aujourd'hui à 10:10

Revenir en haut Aller en bas

▬ Love the way you lie. » Svetlana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
index.gossipworld :: It's like water off a duck's back. :: Encyclopédie de Gossip World :: Corbeilles à Rps :: Saison #1-