AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

We need to talk or more baby | Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: We need to talk or more baby | Alexander Sam 4 Sep - 22:19

Aujourd'hui, je n'avais pas réellement réussie à m'endormir et vous allez me demandé pourquoi je suppose ? Et bien, cela fait trois jours que l'article me concernant moi et Alexander est apparue sur le blog de Gossip Girl. Comment cela se fait-il ? Toute cette histoire est partie d'une discution que j'ai eu avec Alexis concernant mon histoire ainsi que la sienne. Je ne m'y attendais pas et me connectant sur internet j'ai vu paraître cet article sans compté le nombre de message que j'avais reçu via Facebook. J'avais donc du bloqué mon compte pendant un certain temps pour pouvoir supprimé certains messages. Pffiou, toutes ces choses à cause d'un article sur le blog de Gossip Girl mais bon il fallait qu'on s'y attende Alexander et moi. On savait bien comment cette personne était rusée au point de faire du mal aux autres, sachant qu'elle en avait fait à Alexis, ma meilleure amie. Bref, si je n'avais pas réussi à dormir c'était aussi car je savais que Alexander devait venir me voir chez moi. Je lui avais envoyé un message, comme m'avait conseillé Alexis et la c'était d'autant plus urgent étant donné que Abigail était au courant. Je m'étais donc levée de mon lit et avait pris une douche froide pour tenter de me changé les idées pour ensuite choisir dans mon placard une robe avec un collant. Je m'étais fais un café avant de prendre une douche puis sortant habillée et coiffée, je fis mon lit. Je venais aussi de passé un peu le balai, c'était cela lorsque j'étais stressé, il fallait absolument que je m'occupe en faisant quelque chose, n'importe quoi mais quelque chose ! Désormais, je m'étais installé sur le canapé en réfléchissant gardant mon portable à côté et ayant mit la télévision. J'attendais que Alexander arrive chez moi et en l'attendant, je m'étais fais un second café serré. Je me demandais comment il allait réagir face à cet article, ce qu'il allait me dire surtout. Je redoutais aussi si il me dit qu'il ne fallait plus qu'on se voit, chose que je ne voulais pas car je tiens beaucoup trop à lui. J'eus un sms, je pensais tout d'abords que c'était Alexander mais je vis qu'il s'agissait seulement d'un message de mon opérateur pour me prévenir qu'ils avaient remis du crédit. Je soupirais donc effaçant ce message qui ne me servait pas et restait à regardé ma photo de fond d'écran. Cette photo, il s'agissait de moi et d'Alexander, photo que l'on avait prise la dernière fois que l'on s'est vus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Dim 5 Sep - 0:10


    Vous voyez, s’il y a bien une chose qui m’avait toujours mis les nerfs à feux et à sang, c’était bien cette manie que tout le monde avait de se mêler de ce qui ne les regardait pas. Evidement jusqu’à aujourd’hui ce n’était rien que le fait. Juste cette curiosité mal placée. J’ai jamais été le genre de personne à m’afficher publiquement donc les ragots ne me touchaient jamais. Aujourd’hui c’était différent. Ces trois derniers jours étaient un enfer. Maintenant que Gossip Girl avait abordé le sujet, j’étais à peu près sûr que toute la ville saurait pour mon aventure –ou plutôt mes aventures, avec Chelsea ; Abi et Shawn en particulier. Alors oui j’étais dans ce qu’on appelle communément la merde. Bien sûr je n’y étais pas tout seul, y’avait Chelsea avec moi… C’était peut-être ça mon seul réconfort. Au moins j’étais plus obligé de cacher ma relation avec elle non ? … Non. J’pouvais pas m’afficher publiquement avec elle alors qu’Abi était enceinte. Peut-être quand l’enfant serait né… mais pas tout de suite c’était certain. Mais j’refusais de renoncer à Chelsea juste parce qu’Abi était enceinte. J’l’aime plus, elle le sait. Et puis quant à Shawn… il avait qu’à pas faire le mort.
    La nuit commençait à être longue. J’avais pas fermé l’œil. J’commençais à peine quand la sonnerie de mon portable retentit. J’souffle un bon coup, tend le bras au dessus de la table de nuit et récupère mon portable. C’était elle. Comme d’habitude je restais un moment perché sur son prénom et souriait bêtement. J’ouvrais le message et… comment-ais-je pu penser qu’elle me parlerait d’autre chose que cette histoire ?! … Mais j’pouvais pas lui en vouloir. Elle était autant voir peut-être plus dans de mauvais draps que moi. J’répondais furtivement à son message.
    Citation :
    Entendu. Je passerai chez toi demain matin
    Et je m’endormis.

    A mon réveil, je fus assez déçu de voir que l’heure n’avait pas autant tourné que je l’espérais. L’aiguille venait à peine de quitter le huit. C’était peut-être pas une heure pour aller chez les gens. J’me levais machinalement et me posais lourdement sur le canapé. Mon moral était à zéro et à cette heure ci, j’aurais vraiment tout donné pour la rejoindre et compléter ma nuit. Malheureusement la situation l’exigeait, je devrais me débrouiller sans. Dans un élan de courage j’me levais et m’promenais jusqu’à la cuisine. J’me remplissais un thermos de café et retournait m’étaler tel une loque sur le canapé. J’faisais peut-être dépressif à regarder mais j’avais la flemme de m’raser, la flemme de bouger, j’voulais pas qu’on m’embête c’est tout.
    Mine de rien l’aiguille tournait et il commençait à être l’heure –une heure un peu plus raisonnable pour se pointer chez les gens. J’me levais et pris une rapide douche. J’enfilais une chemise. J’avais même pas eu le courage d’ouvrir les volets et j’m’habillais donc dans le noir. Ce qui devait arriver arriva… je sautais un bouton sans m’en rendre compte. Pas coiffé, pas rasé donc, j’sortais de l’appartement et fermais à clef. La maison de Chelsea n’était pas très loin, mais j’avais quand même pris le soin de prendre mes clefs de voiture. Si c’était pour me faire dévisager sur toute la longueur du chemin c’était pas la peine. J’me garais, et sortais de la voiture. J’montais les escaliers, prendre l’ascenseur c’était trop long. Arrivé devant sa porte je frappais énergiquement. J’avais peut-être pas trop la forme mais elle, j’étais toujours heureux de la voir. Et quelques soient les circonstances… la preuve en était bien là aujourd’hui. J’attendais qu’elle m’ouvre, et avant même qu’elle ne me dise quoi que ce soit, j’entrais et la serrais dans mes bras.
      « Tu m’as manqué Atwood »


Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Dim 5 Sep - 8:43

J'avais bien réfléchie, il fallait absolument que l'on parle et ce coup ci, je l'avais fais sans demandé conseil à Alexis. Oui, je lui avais promis que je saurais me débrouiller seule et prendre mes décisions seule et puis elle avait sûrement d'autres problèmes. En effet, son histoire avec Jake s'était tout de même fait un peu affiché sur le blog de Gossip Girl, au même article que le mien. C'était donc pour cela que je m'étais prise à lui envoyé un message, il le fallait absolument, on ne pourrait pas s'éviter. _Tu saurais venir chez moi demain...il faut qu'on parle sur ce que tu sais ? Oui, par "ce que tu sais" j'entendais de l'histoire de l'article car je me doutais bien qu'il était au courant. J'avais gardé mon portable sur mon oreiller attendant une réponse de sa part et espérant ne pas l'avoir réveillé. Enfin, je me doutais bien qu'il ne dormait pas surtout après que cet article soit mis en ligne. De mon côté c'était le cas, depuis ces trois jours je n'arrive pas vraiment à dormir. Mais bon, d'un côté je me dis que ce n'est pas grave étant donné que c'est encore les vacances mais on avait tout besoin d'un minimum d'heure de sommeil. J'aurais bien aimé partir rejoindre Alexander pour finir la nuit avec lui, dans ses bras et peut être que j'aurais mieux dormis mais le moment est très mal placé. De plus que si Abigail apprenait que son homme a dormi dans le même lit que moi et ce même après l'article de Gossip Girl, elle en deviendrait folle de rage ! Ce n'est pas que ca me dérangerait qu'il dorme à mes côtés, cela bien au contraire car c'est tout ce que je demandais, pouvoir me réveiller à ses côtés. Bref, la sonnerie de mon téléphone retentit et ce fut Alexander qui venait de répondre à mon message, il était d'accords pour venir.

Après cela, je m'endormis aussi en pensant à lui et regardant la photo posé sur la table de chevet. Ce n'était pas un hasard, c'était bel et bien une photo de moi et Alexander et puis ce n'est pas la seule affiché dans la maison il faut dire. Le lendemain, lorsque je m'étais réveillé, je me suis dis que l'heure était tôt et connaissant Alexander, ce n'est pas à cet heure qu'il allait passé c'est pour cela que j'avais pris mon temps pour me vêtir, me coiffer ainsi que me maquiller. Je savais que sa maison n'était pas très loin de la mienne et donc, qu'il ne mettrait pas longtemps à arriver sauf si Abigail va plus vite que la musique et arrive chez lui. J'étais donc sur mon canapé, après tout je ne savais que faire et pensait à lui, à qui pourrais-je bien pensé d'autre lorsqu'il occupait mon coeur et ma tête sans arrêt ? Soudain, j'entendis sonné, je savais que c'était lui ce qui me donna un sourire, sourire qui n'avait pas été aussi présent ces quelques jours. Je m'approchais en vitesse de la porte éteignant au passage la télévision et posant mon portable sur la table basse. Je souris le voyant et il entra me serrant dans ses bras, j'y restait pendant plusieurs secondes ! Ses bras, c'était là où je voulais me retrouvé à chaque instants et en ce moment je m'y trouvais, cela faisait plusieurs jours que je ne l'avais vu. « Tu m’as manqué Atwood » Je souris face à ce qu'il dit puis je fermais la porte car les voisins n'avaient pas vraiment besoin de nous voir après tout. Puis, je me mis sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur ses lèvres et ce même si l'article avait été publié car les sentiments eux, restaient toujours présent. « Toi aussi, tellement manqué ! » Puis, je l'entrainais jusqu'au salon car il faut dire que pour discuté c'était bien mieux que l'entré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Dim 5 Sep - 18:36


    J’me doutais bien qu’à présent tout allait être plus compliqué. Abi ne me laisserait plus sortir aussi librement, et l’excuse du devoir très urgent ne passerait plus aussi simplement. Et pourtant, pourtant il fallait bien que je trouve une solution à ce merdier. En y réfléchissant à tête reposée j’trouvais deux solutions. C’était soit je me séparais de Abi malgré le bébé, soit je prenais mes responsabilités de futur père et je coupais tout contact avec Chelsea. Bien évidemment cette deuxième option était inenvisageable. Cesser de voir Chelsea c’était comme m’emprisonner moi-même. J’pouvais pas. Et puis je ne voulais pas non plus de toute manière. Bien sûr, il aurait été trop simple de fonctionner par élimination, de se dire « tiens bin si j’quitte pas Chelsea j’quitte Abi ! » … Mais là encore c’était impossible. J’pouvais, mais j’voulais pas. C’était pas les sentiments qui me retenaient cette fois, c’était juste la morale, l’éthique. J’pouvais pas laisser Abi seule avec un gamin, gamin qu’elle n’a pas fait toute seule… J’me sentais complètement pris au piège. Si la solution n’était ni vers l’une, ni vers l’autre, alors où pouvait-elle bien se cacher ? C’était possible de continuer à voir les deux comme si de rien était ? Là encore j’pourrais pas. J’ai jamais été un connard, j’pouvais pas prendre le risque de faire du mal à l’une ou à l’autre. Malheureusement, il me semblait que ça soit bel et bien inévitable.
    J’m’habillais un peu à l’arrache, dans le noir, et ne pris même pas la peine de me coiffer ou de me raser. J’chopais les clefs de ma voiture en vol et fermais l’appartement. Le chemin n’était pas long, j’avais juste à longer la rue mais je ne tenais pas particulièrement à m’afficher en train d’aller chez « la femme à hommes », tout cela n’aurait fait qu’alimenter de nouvelles rumeurs que la bloggeuse se serait surement fait un plaisir de raconter. Néanmoins j’étais tout de même obligé de m’y rendre. Premièrement parce que j’en avais besoin, je voulais la voir, deuxièmement parce qu’il fallait vraiment que nous parlions de tout ça.

    Arrivé chez elle, je frappais énergiquement et attendais. Elle ne mit pas bien longtemps pour m’ouvrir, et j’entrais alors, sans dire un mot, juste en la prenant dans mes bras. Parce qu’elle m’avait manqué et parce que toute cette histoire m’avait miné le moral, j’en avais besoin. Elle m’avait manqué, et visiblement, c’était réciproque. Je souriais alors et la laissais m’entrainer vers le salon. L’endroit était beaucoup plus approprié pour la discussion que nous allions avoir. Je m’installais sur le canapé et prenais ça main.
      « Tu sais j’suis vraiment désolé pour tout c’qui t’arrive. Tu mérites pas ça. »

    Je me stoppais quelques minutes. Du pouce je caressais le creux de sa main que je tenais fermement. C’est sûr, maintenant que notre relation n’était plus secrète du tout, pour elle c’était le début des ennuis. J’souriais et riais légèrement.
      « … et maintenant Abi va vouloir ta peau »

    Même si j’en riais, fallait quand même avouer que ça n’avait rien de très drôle. Abi allait surement trouver le moyen de se venger, elle était très forte pour ça. Néanmoins je ne comptais pas la laisser s’en prendre à elle. Elle comptait trop pour moi –en tout cas bien plus qu’elle et son bébé.

Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Dim 5 Sep - 20:20

Je l'attendais car je voulais vraiment le revoir car le voir était vital, il m'était vital, c'était comme mon oxygène. J'avais vraiment hâte surtout que cela faisait plusieurs choses que je ne l'avais vu et je risquerais de le voir encore moins. Certes, je ne pourrais le voir encore moins maintenant étant donné que Abigail était au courant même si il habite chez lui. Elle l'empêcherait sûrement de sortir ou essayerait de l'appeler pour le voir afin d'évité qu'il vienne chez moi. De plus que ses excuses ne lui suffiront pas, elle ne serait pas dupe et saurait qu'il disait cela pour venir me voir. Mais bon que faire ? Il savait que je l'attendrais, de ce côté il n'y avait pas de soucis du moment que ca ne dure pas dix ans. Il savait que je l'aime et que j'ai besoin de lui mais je savais à mon tour qu'il a cet enfant et Abigail ne l'as pas fait seule c'est sûre. Il fallait être deux pour faire cet enfant et le seul avec qui elle avait couché est Alexander, du moins je ne voyais pas d'autres personnes. Après, certes, elle pouvait lui mentir et dire que ce bébé vient de lui mais ca, on ne le saurait jamais malheureusement à part avec un test de paternité. On venait de s'installer sur mon canapé et il m'avait prit la main, j'étais assise à ses côtés le laissant me caresser la main avec son pouce. Il était si attentionné et c'est une partie de chez lui que j'aime, j'avais besoin de me sentir proche de lui. « Tu sais j’suis vraiment désolé pour tout c’qui t’arrive. Tu mérites pas ça. » Je ne pouvais lui en vouloir, on était deux dans l'histoire et j'en fais partie, on aurait jamais du couché ensemble dés la première fois et ceci ne serait arrivé. Malheureusement, l'attirance était trop forte et les sentiments se sont mis en place, suite à sa peut être ? « … et maintenant Abi va vouloir ta peau » Pour vouloir ma peau, elle la voudrait ca c'est sûr je n'en doute pas une seconde tout comme Shawn voudrait la peau d'Alexander. « Ce n'est pas de ta faute tu sais, nous sommes deux dans l'histoire et tu n'es pas le seul coupable loin de la. » J'essayais de le rassurer car je ne voulais pas qu'il se sente comme seul coupable dans l'histoire car je l'étais autant que lui. Je posais ma tête dans son cou, je sentais son parfum mais j'avais besoin d'être proche, de réconfort et seul lui pouvait m'en donner. « Je n'en doute pas une seconde...et je sens que Shawn voudra aussi ta peau, surtout que c'est grâce à lui qu'on s'est connus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Lun 6 Sep - 18:02

    Assis à ses cotés dans le canapé, j’avais beaucoup de mal à trouver par où commencer. Cette histoire était tellement tordue, tellement complexe. Je ne pouvais pas lui dire que je regrettais ce qui se passe actuellement. Car oui je regrettais que Gossip Girl ait révélé ma relation avec Chelsea, mais ce n’était pas pour autant que je regrettais cette même relation. Dire que je regrettais tout ce qui se passait revenait à mentir car de toute manière, si je devais recommencer, c'est-à-dire, choisir entre rester « fidèle » à Abi ou laisser mon attirance envers Chelsea s’exprimer, je retournerais sans hésiter une seule seconde dans les bras de la jeune femme à mes cotés en ce moment même.
    Alors je crois que ce qui était le plus approprié en ce moment même c’était de m’excuser. M’excuser pour cette histoire avec Abi, parce que si j’étais encore avec elle, s’était un peu de ma faute. Je pouvais la quitter, rien ne m’en empêchait vraiment ; mais je refusais de le faire, pour toutes les raisons qu’on sait, à savoir ce gamin qui naîtra. Alors pour moi c’était un peu de ma faute. Peut-être aussi que j’aurais du la quitter, bien avant d’aller plus loin avec Chelsea, parce qu’il y a bien longtemps que mes sentiments avaient changé… En tout cas ce qui était sûr c’est qu’aujourd’hui ce manque de courage je le payais cher, très cher.
      « Ce n'est pas de ta faute tu sais, nous sommes deux dans l'histoire et tu n'es pas le seul coupable loin de la. »

    C’est vrai, je n’étais pas seul, mais à mes yeux, de toutes les personnes engagées dans cette maudite histoire d’adultère, j’étais le plus fautif. Peut-être pas le seul responsable, mais le plus fautif c’était certain. Je souriais alors que la jeune femme glissait sa tête dans mon cou. Je sentais son souffle chaud au creux de mon cou et, comme à chaque fois qu’elle le faisait, des frissons me parcoururent l’échine. Je finissais alors par abdiquer.
      « Tu dois avoir raison… »

    Sa tête sur mon épaule, je passais une main dans ses cheveux en l’écoutant parler, et finis par déposer un baiser sur son front. Pour Shawn j’avais vraiment beaucoup de mal à me convaincre que c’était de notre faute. Il était parti, c’est pas comme si Chelsea l’avait trompé sous son nez ; non c’était pas du tout ça. Il était parti, pour une raison qui ne dépend pas de nous et il n’était pas rentré. Pendant des mois il n’a fait passé aucun signe de vie et, aux yeux de tous, de Chelsea, de moi, ou de n’importe qui il était mort. Alors non, pour moi Chelsea ne l’avait pas trompé.
      « Tu sais j’ai vraiment du mal à me convaincre qu’on a quelque chose à se reprocher vis-à-vis de Shawn. T’as beau être sa fiancée, il est parti et n’est jamais revenu. Pour toi comme pour moi il était mort. »

    Rien que d’en parler et d’imaginer le fait qu’on puisse traiter Chelsea d’infidèle ça m’énervait. Il était pas là, il n’a jamais donné de nouvelle pendant des mois. Alors elle aurait du faire quoi ? Attendre bien sagement comme une femme au foyer que son bon mari revienne sagement à la maison ?! Chacun sait que c’est stupide.
Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Lun 6 Sep - 18:58

Je respirais contre sa peau et je le sentais frissonnais comme à chaque fois que je déposais ma tête dans son cou. Cela en devenait une habitude que je le fasse, et je souriais lorsqu'il passait sa main dans mes cheveux. Franchement, si je devais me passé de ces petits moments de tendresse, je crois bien que je serais devenue de mauvaise humeur tout les jours. C'est ces petits moments de tendresse que j'aime, du moins lorsqu'il sont avec la personne que j'aime soit Alexander. Si Shawn me fait des caresses ou autre, certes j'étais bien obligé de le laisser faire pour ne pas qu'il se doute mais je n'éprouvais rien. « Tu dois avoir raison… » Certes, de mon côté, je savais qu'on était deux coupables dans l'histoire car on avait continué à se voir alors qu'on aurait pu arrêté. J'aurais du lui dire qu'on devait arrêté sachant qu'il a une petite amie et que j'ai un fiancé et surtout qu'il va devenir père. Enfin, je me demande tout de même si c'est vrai car après tout, avait-il eu les preuves de cette paternité, quoique on pouvait avoir des fausses échographie non ? « Tu sais j’ai vraiment du mal à me convaincre qu’on a quelque chose à se reprocher vis-à-vis de Shawn. T’as beau être sa fiancée, il est parti et n’est jamais revenu. Pour toi comme pour moi il était mort. » Certes, il est partit pendant plusieurs mois sans donné des signes de vie qu'on aurait pu croire qu'il était mort d'ailleurs ce qu'on a tous cru. Puis, un jour, il est revenu comme sa comme si de rien ne s'était passé et ce jour, j'ai bien cru que ce serait le pire jour de ma vie. « Certes il est partit pendant plus d'un mois et demi mais quand il est revenu on a continué à se voir. Mais bon, on aurait pas su arrêté, c'était déjà trop tard, les sentiments s'étaient déjà installés. » J'hésitais désormais à lui demandé pour Abigail, je la traiterais de menteuse la et ce n'est pas vraiment ce que je souhaite. Quoique, si ca se trouve elle en est bien une mais bon on se déteste mutuellement alors où le problème de lui demandé. « Dis je me pose cette question...Abigail t'as déjà montré son échographie...enfin je dis sa mais je me pose des questions sur sa "grossesse". » Il allait de suite se demandé pourquoi je pose cette questionmais vu qu'il me connait il aura bien vite compris que c'est car je ne la crois pas la dessus. Qui sait ? Elle s'était peut être douté de quelque chose et avait dit cela afin de le gardé et de faire en sorte qu'il ne l'as quitte pas. « Peut être qu'elle a inventé cette grossesse car elle s'est douté de quelque chose, que tu l'as trompais et c'est pour te gardé. » Je l'avais dis, après tout ca ne coûte rien et je me demande maintenant ce qu'il va pouvoir répondre. « Enfin je dis sa mais je sais pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Lun 6 Sep - 20:53

    Le jour où Shawn a débarqué de je ne sais où, c’est peut-être méchant à dire mais c’était la plus grosse catastrophe de ma vie. Shawn était mon ami c’est vrai, et j’vous l’jure, j’aurais jamais souhaité sa mort… mais si elle pouvait me permettre de vivre ne serait-ce qu’un bout de chemin avec Chelsea alors… Mais il était revenu et j’avoue qu’en revenant il faisait voler en fumer tous les espoirs d’évasion que j’avais eut. C’était le dur retour à la réalité : Abi était enceinte, j’étais le père de son enfant, et de son coté, Chelsea irait surement jusqu’au bout de ses fiançailles avec mon ami. Mais dit comme ça, ça m’dérangeait. J’voulais pas ça ; c’était c’que j’voulais pour rien au monde. J’avais besoin d’elle, besoin de la voir, et ne serait-ce que la prendre dans mes bras en la voyant, c’était devenu quelque chose de naturel. J’arrivais pas à m’faire à l’idée. « Certes il est partit pendant plus d'un mois et demi mais quand il est revenu on a continué à se voir. Mais bon, on aurait pas su arrêté, c'était déjà trop tard, les sentiments s'étaient déjà installés. » Shawn avait beau être revenu pour moi ça ne changeait rien. Il n’avait pas donné de signe de vie pendant plus d’un mois, il avait abandonné Chelsea. J’comprenais pas pourquoi il avait fait ça, j’avais jamais eu l’occasion de lui en parler, de lui demander ce qu’il s’était passé ou quoi que ce soit d’autre. Mais qu’importe la réponse, je tenais tellement à elle, j’voulais pas croire qu’il ait pu penser ne serait-ce qu’une seconde qu’il pouvait se permettre de la laisser ainsi, tant de temps. Alors oui quand il était revenu, Chelsea et moi on avait continué à se voir ; parce qu’on le voulait tous les deux, et parce que c’était une nécessité. Mais encore une fois elle avait raison, c’était moi qui refusais de voir les choses en face. On aurait pu arrêter… Mais on ne l’a pas fait. J’finissais quand même par sourire. Elle avait toujours parole à tout, elle voyait toujours les choses de manière objectives. De nous deux elle était la raison, moi j’étais submergé par les sentiments et j’étais absolument incapable de voir au travers… Sauf quand c’était elle qui se mettait à tout m’expliquer. Avec elle j’avais l’impression d’être un gamin qui apprend à vivre ; mais c’était loin d’être désagréable « Encore une fois t’as raison… Mais j’comprends pas comment on peut laisser une aussi jolie femme sans surveillance… » Je riais légèrement en la serrant contre moi un peu plus. Bien évidement je plaisantais mais tout de même… A la place de Shawn j’aurais pas été tranquille de la laisser seule un mois. Non pas que je n’avais pas confiance en elle, bien au contraire… plutôt que je n’avais pas confiance en les autres hommes qui auraient tout fait pour me l’arracher. Et pour preuve… C’était arrivé ; sauf que c’était moi le gars pas très clean dans l’histoire.
    J’avais jamais douté de ce que m’disait Abi sur cette grossesse. « Dis je me pose cette question...Abigail t'as déjà montré son échographie...enfin je dis sa mais je me pose des questions sur sa "grossesse". » Elle m’avait jamais montré d’échographie, j’l’avais jamais suivie à un rendez-vous à l’hôpital ou chez le gynéco ou je n’sais où encore. Faut dire que je ne m’y étais pas vraiment intéressé. Là encore c’était peut-être pas très gentil de ma part. « Pour tout te dire… j’m’y suis jamais vraiment intéressé. J’ai pas mal de mal à m’y faire. Pourquoi ? » Mais j’faisais pas exprès, ça ne m’était franchement jamais passé par la tête. Tout comme le fait qu’elle ait pu l’inventer cette grossesse. En fait j’y croyais pas du tout. « Peut être qu'elle a inventé cette grossesse car elle s'est douté de quelque chose, que tu l'as trompais et c'est pour te gardé. »J’connaissais Abi, depuis plus de trois ans. Elle avait peut-être une longue liste de défauts mais j’étais à peu près certain qu’elle n’était pas une menteuse. Je souriais en écoutant Chelsea suspecter Abi de manipulation, tricherie, et d’autres vices du genre. J’pouvais comprendre toute la haine qu’elles se portaient. C’est d’ailleurs pour ça que j’considérais la suggestion de Chelsea avec beaucoup d’humour. « Enfin je dis sa mais je sais pas. » Non franchement, y’avait pas mal de trucs auxquels je croyais pas, comme Dieu, la magie, l’horoscope, le loto,… et ça ça en faisait partie « J’connais Abi depuis pas mal de temps. J’comprends que tu puisses la haïr mais tu sais c’est pas une menteuse. ».
    Je finis par prendre sa tête dans mes mains et plaquer son front au mien. Je fermais les yeux un moment. « J’comprends que ça te tracasse. Mais on va trouver une solution Chels’ j’te l’promets… »

Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Lun 6 Sep - 21:18

Oui, j'essayais seulement de comprendre, de trouver une solution et lorsque je savais que Alexander avait tort, je lui disais. Cela me faisait plaisir qu'il prenne ma défense mais pour se porter coupable pour tout ce qui s'est passé non. Il n'était pas coupable, pas le seul du moins alors je refusais qu'il dise cela et il l'avait bel et bien compris d'ailleurs. J'avais raison, oui, on avait continué à se voir mais si d'autres personnes auraient été à notre place ils auraient sûrement fait la même chose.« Encore une fois t’as raison… Mais j’comprends pas comment on peut laisser une aussi jolie femme sans surveillance… » Je ris aussi face a ce que dit Alexander, en effet, Shawn avait mal fait de partir autant de temps sans donné de nouvelles et autre car j'avais fini par aller avec Alexander. « C'est vrai que c'est pas bien de laissé les filles sans surveillance. » Après tout, c'était bien mieux ainsi car avec Alexander c'était le réel amour tandis que Shawn, une histoire concernant mes parents et les siens. J'avais ensuite enchaîné pour parlé de la grossesse d'Abigail car après tout, cette grossesse était bel et bien un gros soucis. « Pour tout te dire… j’m’y suis jamais vraiment intéressé. J’ai pas mal de mal à m’y faire. Pourquoi ? » C'était sa réponse suite à la question concernant si il avait déjà eu des échographies ou autre concernant la grossesse de sa petite amie. Je savais qu'il s'en fichait de ce bébé, enfin pas totalement car après tout il restait avec Abigail à cause de ce bébé. « Demande lui...voir ce qu'elle te dit... » Oui, je ne la croyais pas et ce, même si je l'aurais aimé ne serais ce qu'un peu je ne l'aurais crue. De plus, j'aimerais bien savoir ce qu'elle aurait à lui répondre si il lui demandait a aller au médecin avec elle, ou alors je la forcerais a y aller et on saurait enfin si c'est vrai. « J’connais Abi depuis pas mal de temps. J’comprends que tu puisses la haïr mais tu sais c’est pas une menteuse. ». Je savais qu'il l'as connaissait depuis plus de trois ans mais devrait-il croire celle qu'il l'aime ou alors celle avec qui il est sans l'aimé ? Je n'aurais jamais dis cela sans avoir un réel doute sur ce qu'affirmait Abigail sans preuve. « Je ne dis pas sa pour rien et encore moins parce que je le hais, certes, je ne la supporte pas mais ce n'est pas sa qui m'as fait dire sa. Promet moi de lui demandé... ». Oui, pour moi il est important qu'il lui demande afin de savoir, je ne voulais pas qu'elle se fiche de nous comme sa. « Qui croirais tu, celle que tu aimes ou alors celle que tu fais semblant de l'aimé et que tu connais depuis trois ans ? ». Je soupirais, marre de cette histoire sûrement et il y avait de quoi d'ailleurs, chaque personne souhaite vivre heureuse et sans obstacle. Certes je suis heureuse à ses côtés, à chaque fois que je le suis mais je souhaiterais l'être pour toujours. « J’comprends que ça te tracasse. Mais on va trouver une solution Chels’ j’te l’promets… » Pour me tracasser, il n'y avait pas d'autres mots car oui cette histoire me tracassait et j'en ai juste marre de cette situation. Tellement marre qu'une larme coula sur ma joue et je restais le front collé à celui d'Alexander, je l'aimais sans hésitation et je voulais que toute cette histoire s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Mar 7 Sep - 20:26

    « C'est vrai que c'est pas bien de laissé les filles sans surveillance. » En tout cas si le départ de Shawn m’avait appris quelque chose, c’était bien ça… Mais pour le coup, je profitais pleinement de son erreur. Il ne tenait qu’à moi de pas reproduire la sienne… Je crois que je me sentirais capable de commettre un meurtre si un autre venait à essayer de prendre possession de Chelsea –de ma Chelsea. J’souriais et finissais par lui répondre « Alors j’vais te surveiller à la trace… ». Bien sûr je plaisantais ; je ne comptais absolument pas devenir une sorte de gars possessif qui transformerait sa maison en prison juste pour surveiller que sa petite-amie ne fréquente pas d’autre garçon. Non seulement parce que j’en deviendrais fou, mais aussi parce que c’était loin d’être le genre de vie que je voulais pour elle.
    Chelsea avait enchainé avec cette histoire de complot. C’est vrai j’m’y étais jamais intéressé… parce que ça ne m’intéressait pas. « Demande lui...voir ce qu'elle te dit... » J’voulais pas qu’Abi pense qu’il m’avait poussé un certain attrait à la paternité, parce qu’au fond, s’intéresser aux échographies et autres trucs du genre, pour moi ça ne montrait qu’une seule chose : qu’on attendait l’enfant avec impatience. J’avais déjà proposé à Abi d’avorter, mais elle avait refusé. Elle m’avait donné je ne sais trop quelle raison qui m’avait semblé assez valable pour tirer un trait sur l’option. « J’ai pas vraiment envie qu’elle se mette à penser que l’idée de devenir père m’enchante… Tu sais aussi bien que moi que si je commence à m’intéresser à ses échographies ou autre, elle pensera que j’me suis fait à l’idée… Parce que c’est pas le cas. ». J’avouais à Chelsea que demander des nouvelles de sa grossesse à Abi ne m’enchantait pas vraiment, et j’espérais vraiment qu’elle comprendrait et qu’elle ne se mettrai pas à penser que tout ça n’était qu’une excuse pour ne pas avoir à choisir entre elle et Abi, parce que c’était pas le cas –pas du tout ; si j’avais à choisir, mon choix était déjà fait et ce choix elle le connaissait aussi bien que moi.
    J’pouvais pas croire qu’Abi mentait. Premièrement parce que j’la connaissais depuis tellement longtemps, et tout ça ne signifierait qu’une seule chose : c’est que je m’étais trompé sur son compte tout ce temps… Et aussi parce que tout le temps que Chelsea et moi passons à essayer de trouver une solution, n’aurait été qu’une grosse perte de temps. Rien qu’à cette idée, je sentais mon sang bouillir dans mes veines. « Je ne dis pas sa pour rien et encore moins parce que je le hais, certes, je ne la supporte pas mais ce n'est pas sa qui m'as fait dire sa. Promet moi de lui demandé... ». Non c’était absurde… J’pouvais pas faire ça. Parce que si c’était pas vrai alors j’aurais perdu un temps fou et elle se mettrait à penser à des choses qu’elle ne doit pas penser. Certes Chelsea et Abigaïl avaient toutes les raisons de se haïr, mais moi étais-je vraiment obliger de faire du mal à l’une ou à l’autre ? « Chels’ ec… » je n’avais pas eut le temps de finir que la jeune femme avait repris, d’un ton suppliant et la gorge nouée « Qui croirais tu, celle que tu aimes ou alors celle que tu fais semblant de l'aimé et que tu connais depuis trois ans ? ». Enfin c’était pas du tout la question. Bien sûr que je lui faisais confiance, mais enfin je ne pouvais pas blâmer Abi sans raison. J’avais aucune preuve, et je n’avais aucun doute. Chelsea elle n’avait que sa haine envers elle comme argument. Mais ça me faisait vraiment mal au cœur que Chelsea puisse le prendre comme ça. C’était loin d’être un choix entre elle et Abi… Mais puisqu’elle le prenait comme ça alors je le répète, mon choix était déjà fait. « Tu sais bien que ça n’a aucun rapport avec ça Chels’… Mais puisque ça te tient tant à cœur alors j’essayerai de voir ce que je peux faire. ».
    Je prenais sa tête dans mes mains et collais son front au miens. J’espérais pouvoir la rassurer parce que la voir souffrir c’était la dernière chose que je voulais. Un larme perlait sur sa joue, et j’eus l’impression que mon cœur se brisait. Je déposais un baiser sur sa joue, rompant le trajet de sa larme et approchais mes lèvres des siennes « Courage Princesse, on sera bientôt ensemble… » et je déposais un tendre baiser sur ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Mar 7 Sep - 21:20

« Alors j’vais te surveiller à la trace… » Je souriais face à cette pensée, je savais très bien qu'il n'était pas possessif et qu'il ne le ferait pas. Après tout, il ne pouvait pas me surveiller puisqu'il avait sa petite amie et autre chose à faire aussi. De plus, il était en couple et je suis fiancée alors il était normal que je devais être obligé de l'embrassé et autres...quoi que maintenant je ne serais plus forcé. Enfin, je n'avais pas revu Shawn depuis la parution de cet article, je l'avais évité il faut dire et je n'avais répondu à ses messages et ses appels. Je n'avais pas spécialement envie de lui parlé il faut dire et surtout si c'est pour recevoir des reproches ou devoir m'expliquer. « Tu n'as pas à t'en faire...maintenant je ne serais plus dans l'obligeance de devoir l'embrasser ou autre. » De son côté, j'espérais que ce serait pareille car de savoir qu'il embrasse une autre ne m'enchantait pas. Je pense aussi que cela ne l'enchante pas de devoir embrassé Abigail et qu'il préfère, du moins je l'espère de m'embrasser. « J’ai pas vraiment envie qu’elle se mette à penser que l’idée de devenir père m’enchante… Tu sais aussi bien que moi que si je commence à m’intéresser à ses échographies ou autre, elle pensera que j’me suis fait à l’idée… Parce que c’est pas le cas. » Je comprenais très bien car de son côté je ne m'en serais pas occupé aussi et j'aurais laissé tombé. Mais cette idée me trottait dans ma tête sur le fait qu'elle puisse inventé sa grossesse et je voulais le découvrir, il n'y avait aucun doute la dessus. Je ne voulais pas qu'elle me prive d'Alexander par égoïsme voulant le garder pour elle toute seule alors qu'il ne l'aimait pas. « Je sais...je comprends car si j'aurais été à ta place je ne lui aurais pas demandé aussi. Mais alors essayé de la trouvé ou de savoir qui elle va voir ou demandé son récent rendez vous et pourquoi...» Non, je n'étais pas obsédé par le fait que je la hais car ce n'était pas du tout le cas et ce n'était pas du tout pourquoi je pensais cela. Mais, si jamais Alexander ne le faisait pas alors je ne me gênerais pas pour appeler tout les hôpitaux ou autre de la ville pour savoir. Certes, elle aurait pu aller dans une autre ville ou autre mais j'avais bien assez de crédits ou encore mon fixe pour les appeler. De plus, si il s'agissait de mon futur couple, d'Alexander et de mon bonheur je ferais tout ce qui est dans mon pouvoir. Il le savait, il savait très bien que je tenais à nous deux et que je ferais n'importe quoi pour cela, pour qu'on soit ensemble. « Chels’ ec… » Je ne lui avais pas pas laissé le temps de terminé que j'avais continué ce que je voulais dire, je m'excusais de l'avoir coupé dans son élan. Seulement, j'avais besoin de dire ce que je ressentais, j'avais besoin de parler pour essayé de trouver une solution. « Tu sais bien que ça n’a aucun rapport avec ça Chels’… Mais puisque ça te tient tant à cœur alors j’essayerai de voir ce que je peux faire. ». Certes, je savais que cela n'avait rien à voir avec le fait qu'il m'aime et qu'il ne l'aime plus mais j'avais l'impression qu'il la croyait et que c'était moi la menteuse en quelques sortes. Après tout, il la connaissait plus que moi mais j'avais ce petit doute et je ne pouvais m'empêcher de l'avoir, c'était plus fort que moi. Suite à sa réponse, je lui adressais un petit sourire ravie qu'il fasse quelque chose concernant cette histoire et je lui dis dans un murmure. « Merci...». J'avais besoin de savoir et j'espérais qu'il ferait vraiment quelque chose face à cette histoire surtout qu'il allait devoir parlé à Abigail. « Courage Princesse, on sera bientôt ensemble… » Il venait de déposer un baiser sur mes lèvres après avoir, avec ses lèvres, empêcher ma larme de continué son chemin. Je prolongeais pendant quelques secondes son baiser, baiser qui me faisait un bien fou à cause de toute cette histoire mais d'un côté me rappelait que je ne pouvais être avec lui pendant quelques temps. Je soupirais face à cette réponse car c'était ce que j'espérais et pourtant je me disais que ce ne serait pas de si tôt. « De toute façon, je t'ai dis que je t'attendrais et tu sais que je le ferais mais ne me fais pas trop attendre. Puis, j'ai peur que quand l'enfant sera né, si il y en as vraiment un tu restes attaché à cet enfant et que tu restes avec Abigail. » Je soupirais empêchant mes larmes de couler, je ne voulais pas craqué, je devais avoir la force de continué face à cette histoire. « Je ne dois pas craqué, je dois resté forte même si je n'en peux plus, je peux même plus sortir tranquillement sans que tout le monde me regarde. » Je soupirais mais je ne pus empêcher une autre larme de couler sur mon visage, larme que je retirais avec ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Mer 8 Sep - 20:38

    Je répondais au sourire de Chelsea par un même léger sourire. Si c’était si important pour elle que je vérifie si cette grosse était vraie ou non, alors je le ferai. Seulement je n’étais pas vraiment convaincu que tout cela s’avère utile. J’avais confiance en Chelsea, mais j’avais aussi confiance en Abi, parce que je la connaissais depuis longtemps et que, même si je n’éprouvais aucun sentiment amoureux envers elle, je la considérais au moins comme une amie. C’était peut-être naïf de penser qu’il pourrait y avoir de l’amitié entre elle et moi avec toutes ces histoires mais en tout cas, je préférais aspirer à ça plutôt que de lui déclarer d’emblée la guerre : c’était loin d’être ce que je voulais. Si j’étais à peu prêt sûr de ce que je découvrirais, c'est-à-dire qu’Abi était réellement enceinte, ce qui me faisait un peu plus peur c’était tout l’espoir que Chelsea pouvait tirer de ce soupçon. C’est vrai, si ce bébé s’avérait être une simple invention, alors la moitié de nos problèmes se résolvaient d’eux même. Mais au contraire, s’il existait bien réellement, alors la déception que pourrait éprouver Chelsea me tracassait. Comment réagirait-elle si c’était le cas ? Je n’en avais aucune idée et c’est ce qui me faisait peur… Voilà pourquoi le petit sourire que je lui avais fait en réponse au sien était teinté d’une légère inquiétude.
    Et puis j’avais approché son visage du mien. Nous étions restés front contre front, jusqu’à ce que je voie perler une larme sur ses joues. En déposant un baiser sur sa joue j’empêchais la larme de poursuivre son chemin, et tentais de la rassurer. Cette situation était très lourde, pour moi, pour elle, mais aussi pour Abi et Shawn, c’est aussi ce qui faisait toute la complexité de tout ce tintamarre… et le bruit que tout cela faisait n’arrangeait pas les choses. La curiosité publique nous faisait passer pour des animaux de cirque, ce qui –je pouvais le comprendre, pouvait être relativement difficile à supporter. « De toute façon, je t'ai dis que je t'attendrais et tu sais que je le ferais mais ne me fais pas trop attendre. Puis, j'ai peur que quand l'enfant sera né, si il y en as vraiment un tu restes attaché à cet enfant et que tu restes avec Abigail. » Je soupirais. Je savais qu’elle ne m’attendrait pas éternellement, mais j’étais incapable de dire quand est-ce que tout ça serait fini et quand exactement, nous pourrions être vraiment ensemble, sans nous cacher. Et le problème avec Abi n’était pas le seul. Il y avait aussi Shawn… Chelsea et lui étaient fiancés ; d’une certaine manière elle était donc liée à lui et moi, même si je l’aimais au-delà de toute limite, je ne pouvais rien contre ça. Par contre, je pouvais au moins affirmer une chose : c’était elle que j’aimais et ça, peut importe les circonstances, ça n’était pas près de changer. Une fois que cet enfant serait né, quand bien même le cas de figure –que je m’y attache ou pas, ma relation avec Abi serait terminée. J’accepterais cet enfant comme un père, j’accepterais de l’avoir à la maison, de le traiter comme mon fils, mais je n’étais certainement pas obligé de jouer le papa amoureux de sa maman, je n’étais absolument pas obliger de lui cacher. Je secouais alors la tête et me redressais. « Quand bien même je m’attacherais au petit, rien ne m’oblige à lui cacher la vérité. Je n’aime plus sa mère ; ça ne m’empêche pas d’assumer pleinement l’enfant. Je serai près d’elle pendant la grossesse, mais après plus rien ne m’obligera à mentir. » Après tout, de nos jours, avoir des parents séparés c’était presque devenu une mode…
    Je reprenais la main de Chelsea. « Je ne dois pas craqué, je dois resté forte même si je n'en peux plus, je peux même plus sortir tranquillement sans que tout le monde me regarde. » Je la sentais fébrile et ça me faisait mal au cœur. Elle soupirait une fois, deux fois, et lassait tomber une larme de ses yeux mouillés. Cette fois, ce fut elle qui l’essuyait et moi je ne pus que m’approcher d’elle encore un peu et la serrer contre moi. « Avec moi tu peux craquer si ça te fait du bien. Je suis là pour toi ne l’oublie pas. »
Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Mer 8 Sep - 21:47

Certes, je lui avais dis que j'étais prête à l'attendre et ça il le savait d'ailleurs très bien mais je ne l'attendrais pas éternellement. Oui, je voulais vivre ma vie et non pas resté célibataire longtemps, quoi que la je suis fiancée mais ce n'était pas la même chose. Lorsqu'on est fiancé, tout le monde est ravi mais lorsqu'il s'agit de fiançailles un peu forcé alors il était évident que l'opinion change. De mon côté, je n'avais jamais vraiment été ravie concernant ces fiançailles, du moins depuis que j'ai rencontré Alexander. Lorsque je m'étais fiancée, je m'étais dis que ce n'était rien et que cette histoire terminerait vite or ce n'est pas du tout le cas. Je m'étais bien vite rendu compte que c'était bien plus longtemps que ça allait duré tout cela et j'avais de suite regretté le fait de m'être fiancé. Mais bon, si je l'ai fais c'est pour mes parents et non pas pour moi mais maintenant j'espérais qu'ils puissent me laissé avec Alexander. Ils savaient maintenant toute la vérité à cause du blog et j'aimais sincèrement Alexander et j'espérais juste qu'ils comprendraient. De plus que pour être ensemble tout les deux, ça n'avait pas été simple non plus alors ils ne voudraient sûrement pas que la même chose m'arrive si ? « Quand bien même je m’attacherais au petit, rien ne m’oblige à lui cacher la vérité. Je n’aime plus sa mère ; ça ne m’empêche pas d’assumer pleinement l’enfant. Je serai près d’elle pendant la grossesse, mais après plus rien ne m’obligera à mentir. » J'espérais réellement qu'il ne s'attacha pas à cet enfant, je ne l'empêchais pas de l'élever ca c'est sûr mais qu'il reste avec Abigail, je le voudrais pas. Je ne l'empêchais pas non plus d'être près d'Abigail pour la grossesse car chaque future mère avait besoin du soutien de l'homme auprès d'elle. « Je sais je n'empêche en rien que tu sois près d'elle pour cette "grossesse" car chaque future mère en as besoin. Mais j'espère juste que c'est vrai et qu'on pourra enfin être ensemble et ne plus avoir besoin de se cacher. » Oui, heureusement que Alexander n'était pas trop attaché et intéressé par cet enfant car je me demande si il ne serait pas resté avec Abi' pour cela. Parfois je me demandais si cet enfant n'aurait pas été la ce qui se serait passé et si on aurait pu déjà être ensemble tout les deux ? De plus, je me demandais aussi ce qui se passerait si jamais j'avais raison et que cet enfant n'existait pas. Je savais qu'Abigail était quelqu'un de très possessive et je peux aussi l'être envers les personnes que j'aime et donc Alexander en fait partit. Je ne voudrais pas le perdre ça ne faisait aucun doute et je voulais juste être avec lui une bonne fois pour toute. Je n'avais jamais pu aimé quelqu'un comme je l'aime lui et je ne pense pas que ce sentiment si fort m'atteignerait encore mais avec un autre garçon. Cupidon avait choisie mon coeur pour aller avec le sien et Cupidon ne reviendra pas car je savais que c'était Alexander et aucun autre. J'eus un petit sourire lorsqu'il reprit ma main dans la sienne, j'avais besoin de ce réconfort qui m'aidait à tenir, Alexander m'aidait tout simplement à ne pas craquer. « Avec moi tu peux craquer si ça te fait du bien. Je suis là pour toi ne l’oublie pas. » Je savais mais je ne voulais pas craqué devant lui, je voulais resté forte comme j'avais su le resté, du moins devant les autres. Ce n'était pas moi de craquer devant les autres, je le faisais plutôt en silence ou lorsque je me retrouvais seule. Seulement, cette histoire devenait bien trop dur ce qui m'avait fait craqué mais je venais de sécher la deuxième larme qui avait coulé. « Je sais mais je ne veux pas, je préfère profité que tu sois avec moi que de pleuré et je sais que tu préfères lorsque je ne pleure pas. » Oui, de me voir pleuré lui provoquait un déchirement et d'ailleurs, je savais que si ca aurait été lui qui aurait craqué, j'aurais ressenti ce déchirement. Personne n'aime voir la personne qu'il aime souffrir même pour n'importe quoi, personne n'aimait. Je ne voulais pas le voir souffrir, je ne voulais souffrir j'avais tout simplement envie d'être heureuse et avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Invité ”

Invité



more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Dim 12 Sep - 10:35


    C’est sûr on ne pouvait pas dire que notre histoire était baignée dans la facilité. Néanmoins, maintenant que tout était compliqué peu m’importait le chemin à suivre. C’est vrai il aurait été tellement plus simple que je reste avec Abi, qu’elle reste avec Shawn, et que chacun fasse sa petite vie ainsi. Malheureusement les sentiments sont aveugles et ne voient absolument pas les choses sous cet angle. Alors nous n’avions pas vraiment le choix ; je devrais assumer cet enfant « Je sais je n'empêche en rien que tu sois près d'elle pour cette "grossesse" car chaque future mère en as besoin. Mais j'espère juste que c'est vrai et qu'on pourra enfin être ensemble et ne plus avoir besoin de se cacher. ». Très honnêtement, ce qu’elle me disait me toucha en plein cœur. Qu’entendait-elle par « j’espère juste que c’est vrai » … Ne me faisait-elle pas confiance ? Ne m’étais-je déjà pas assez mis dans la merde jusqu’au cou pour que nous puissions un jour être ensemble ? J’étais un peu vexé, mais ce n’était surement pas le moment de se chercher des problèmes alors que nous étions en quelque sorte seuls contre tout le monde. Je m’adossais contre le canapé et soupirais.

    Mais il n’avait pas fallut d’avantage de temps pour qu’une seconde larme coule des yeux de la jeune femme. Elle l’essuyait du revers de sa manche, je prenais sa main et elle souriait. Dans le fond c’est tout ce qu’il me fallait ; la voir de nouveau sourire… Je souris alors à mon tour « Je sais mais je ne veux pas, je préfère profité que tu sois avec moi que de pleuré et je sais que tu préfères lorsque je ne pleure pas. » Le pire c’est que c’était ce qui m’effrayait le plus, qu’elle soit seule quand elle avait besoin de réconfort. Elle le savait, qu’elle soit avec ou sans moi j’avais en horreur de la savoir triste, de savoir que ses larmes devaient couler. Alors oui je préférais quand elle était heureuse, mais était-ce une raison suffisante pour me cacher à moi-même que celle que j’aimais souffrait au point d’en pleurer. Mais la vérité c’est que j’étais parfaitement impuissant ; je ne savais pas quoi faire, pour une des toutes premières fois de ma vie je n’avais pas de solution. J’aurais bien demandé conseil à ma mère mais j’avais honte de m’être comporté en traitre vis-à vis d’Abi. Ce que j’avais fait c’était mal, très mal, et j’étais à peu prêt certain que ma mère si elle le savait me passerait un bon gros savon. Alors il ne me restait plus qu’une seule chose à faire, et c’était de lui offrir toute la tendresse que j’avais pour elle. Je caressais alors sa joue et déposais mes lèvres sur les siennes. « Alors profite ». J’avais plus envie de parler de tous ces problèmes. Je ne voulais pas qu’elle se fasse d’avantage à penser à tout ça. Je lui souriais et lui fit un clin d’œil. Maintenant je voulais même plus entendre parler de bébé ou de fiançailles, ni même de Gossip Girl… sauf peut-être pour se foutre de sa gueule.

Désolé j'ai mis du temps et c'est pas terrible...
Revenir en haut Aller en bas





BEAUTIFUL LADY
▬ my heart calling you.

BEAUTIFUL LADY ▬ my heart calling you.


★ MESSAGES : 872
★ ICI DEPUIS : 04/06/2010
★ POINTS : 115
★ LOCALISATION : Maybe with you ?

more

A propos de moi
ÉTOILES:
0/100  (0/100)
DISPONIBILITÉ EN RP:
DIRTY LITTLE SECRETS:

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Dim 12 Sep - 11:54

[ Pas de soucis de toute façon de vendredi à samedi je n'étais pas la ]

Certes, notre histoire était loin d'être facile étant donné que je suis fiancée et qu'il est en couple avec Abigail qui par dessus tout est "enceinte. Bien entendu, j'aurais pu resté avec Shawn, lui avec Abigail et tout serait réglé mais c'était impossible. Ne demandez pas pourquoi, nous étions tombés amoureux l'un de l'autre et désormais il était juste impossible de faire comme si nos sentiments n'existaient pas. Bien sûr que ce serait si simple pour les autres, pour Abigail et Shawn mais pour nous pas du tout car on ne pouvait empêcher nos cœurs de s'aimer. Cupidon était passé et avait tiré sa flèche de façon a toucher mon coeur et de toucher celui d'Alexander, mais Cupidon avait mal fait son travail. Oui, je venais de dire "j'espère" sans pensé que cela blesserait Alexander d'ailleurs, chose que je ne voulais pas. Je lui faisais confiance, je le croyais mais on ne pouvait pas savoir ce qui allait se passé, d'où mon "j'espère". Je voulais juste pouvoir enfin vivre avec Alexander sans que nous devions nous caché même si je sais qu'on devrait attendre quelques temps avant de s'afficher. Non pas que cela me gênait d'aller dans la rue et de l'embrasser et autre mais ce ne serait pas juste vis à vis de Shawn et Abigail. Puis, l'article était paru il n'y avait pas si longtemps que sa alors le fait de sortir ne ferait que renforcer les commères de faire leur commérage. Puis, je pense qu'on parle déjà assez de lui et moi dans la rue et ailleurs d'ailleurs suite à l'article. Oui, nous faisions partis des Gilded Youth, nous étions tous riches mais aussi très populaire alors, si Gossip Girl aurait parlé de quelqu'un d'autre, moins connus personne ne s'intéresserait sûrement. Mais bon, malheureusement, cela était tombé sur nous et d'un côté cela révélait la vérité mais de l'autre...Je lui avais souris, je voulais pas qu'il me voit triste et je savais que ca lui faisait du mal rien que de me voir mal. Puis, je n'étais pas du genre à montré ma tristesse aussi facilement et je m'étais toujours renfermé sur ce côté gardant ma tristesse enfouie. Certes, je me confiais mais toujours en gardant ma tristesse, mes pleurs pour lorsque je me trouvais seule que ce soit chez moi ou une pièce où personne ne se trouvait. Je lui donnais un autre sourire lorsqu'il caressait ma joue et déposait un autre baiser sur mes lèvres, baiser que je ne pu m'empêcher de prolonger. Je voulais profité qu'il soit la, présent, à mes côtés tout simplement et je ne voulais plus pensé à cette histoire avec Gossip Girl et tout le reste. « Alors profite » C'était bien ce que je comptais faire d'ailleurs, je ne voulais plus pensé aux fiançailles, bien sûre que j'aimerais être fiancée mais pas avec Shawn. Certes, si c'était Alexander qui me l'aurait demandé j'aurais été heureuse mais devoir l'être avec une personne que je n'apprécie guère ? Mais bon, je devais l'être du moins pour quelques mois encore et je me demande d'ailleurs comment je ferais ? Oui, encore huit mois et je n'arriverais sûrement plus à trouver des excuses concernant ce mariage, des excuses pour le repousser. Puis, je pense que Shawn aurait comprit en lisant l'article que tout ces articles n'étaient qu'un prétexte pour ne pas me marier. Je savais aussi que je devrais sûrement désormais venir à bout et devoir me marié avec Shawn, malgré que je ne le voulais pas. D'ailleurs, je voulais savoir ce que je devais faire vis à vis de cela, et je voulais le demandé à Alexander mais ce n'était sûrement pas le moment. Je me doutais bien que Alexander n'avait pas vraiment envie de parlé de cela sachant qu'il était avec moi mais je devrais trouvé une solution. « C'est ce que je compte faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé ”





more

MessageSujet: Re: We need to talk or more baby | Alexander Aujourd'hui à 14:31

Revenir en haut Aller en bas

We need to talk or more baby | Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
index.gossipworld :: It's like water off a duck's back. :: Encyclopédie de Gossip World :: Corbeilles à Rps :: Saison #1-